La BCE n'a pas racheté de dette et peaufine son plan

lundi 3 septembre 2012 16h53
 

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne n'a pas activé son Programme pour les marchés de titres (SMP) la semaine dernière, mettant la dernière main à un nouveau dispositif de rachat de dette assorti de conditions strictes de réforme et de gestion des finances publiques pour les Etats qui doivent en bénéficier.

Le président de la BCE Mario Draghi, qui a fait l'impasse la semaine dernière sur le rendez-vous annuel des banquiers centraux de Jackson Hole (Wyoming), tente de forger un accord sur un nouveau programme de rachat de dette qui soit acceptable par tout le monde, et surtout par les Allemands, avant la réunion de politique monétaire de la BCE le 6 septembre.

Cela fait maintenant six mois que la BCE n'a pas eu recours à ce programme inauguré en mai 2010 et comme aucune des obligations rachetées auparavant n'arrive à échéance, il représente encore à ce jour un encours de 209 milliards d'euros de dette rachetée.

Comme à l'habitude, la BCE lancera le 4 septembre un appel d'offres de dépôts à une semaine pour éponger l'excédent de liquidité du marché, coupant court ainsi à toute pression inflationniste éventuelle.

Eva Kühnen, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

 
<p>Le pr&eacute;sident de la BCE Mario Draghi, &agrave; son arriv&eacute;e &agrave; Bruxelles. La Banque centrale europ&eacute;enne n'a pas activ&eacute; son Programme pour les march&eacute;s de titres la semaine derni&egrave;re, mettant la derni&egrave;re main &agrave; un nouveau dispositif de rachat de dette assorti de conditions strictes de r&eacute;forme et de gestion des finances publiques pour les Etats qui doivent en b&eacute;n&eacute;ficier. /Photo prise le 3 septembre 2012/REUTERS/Fran&ccedil;ois Lenoir</p>