La garantie de l'Etat au CIF au-dessus de 20 milliards d'euros

dimanche 2 septembre 2012 19h55
 

PARIS (Reuters) - Le plafond de la garantie accordée par l'Etat au Crédit immobilier de France sera supérieur à 20 milliards d'euros, a-t-on appris dimanche de source proche du dossier.

L'établissement ne pourra plus octroyer de prêts en contrepartie de cette garantie, a-t-on ajouté de même source.

Faute d'avoir pu trouver un repreneur, le CIF "n'a pas la solidité qui lui permettrait d'avoir accès à suffisamment de liquidités", a dit la source.

"En contrepartie de la garantie apportée par l'Etat, le CIF ne pourra pas octroyer de nouveaux prêts", a-t-elle ajouté.

Le ministère de l'Economie a annoncé samedi que le gouvernement apporterait sa garantie au CIF, dont les tentatives pour trouver un repreneur n'ont pas abouti.

Le CIF a demandé une garantie publique après avoir examiné les "conséquences très lourdes" de sa dégradation de trois crans par Moody's, a dit la banque dans un communiqué.

Le CIF s'est engagé dimanche dans un communiqué à respecter ses engagements financiers tout en remerciant l'Etat de lui porter secours.

La garantie sera mise en place sous réserve de l'autorisation de la Commission européenne et du Parlement, qui sera saisi dans le cadre de la plus prochaine loi de finances, a-t-on précisé à Bercy.

La Banque postale ayant renoncé pour le moment à racheter le CIF, dont les difficultés de refinancement l'obligent à trouver un repreneur, le prêteur immobilier a appelé l'Etat à la rescousse.   Suite...

 
<p>Le plafond de la garantie accord&eacute;e par l'Etat au Cr&eacute;dit immobilier de France sera sup&eacute;rieur &agrave; 20 milliards d'euros, selon une source proche du dossier, qui indique par ailleurs que l'&eacute;tablissement ne pourra plus octroyer de pr&ecirc;ts en contrepartie de cette garantie. /Photo d'archives/REUTERS</p>