August 31, 2012 / 7:28 PM / 5 years ago

Nouveaux légers retards pour l'A400M d'Airbus

3 MINUTES DE LECTURE

<p>L'avionneur europ&eacute;en Airbus a annonc&eacute; vendredi de nouveaux l&eacute;gers retards dans le programme de son avion de transport militaire A400M, la premi&egrave;re livraison de l'appareil &agrave; la France devant intervenir finalement au deuxi&egrave;me trimestre 2013. /Photo prise le 17 janvier 2012/Morris Mac Matzen</p>

PARIS (Reuters) - L'avionneur européen Airbus a annoncé vendredi de nouveaux légers retards dans le programme de son avion de transport militaire A400M, la première livraison de l'appareil à la France devant intervenir finalement au deuxième trimestre 2013.

Le délai contractuel pour la livraison du premier A400M à l'armée française était fixé au 31 mars 2013.

Ce nouveau retard est lié à des problèmes de moteurs désormais en cours de résolution mais qui ont provoqué de nouveaux délais dans la certification de l'appareil.

Dans un communiqué, le constructeur aéronautique a ainsi fait savoir que la certification civile de l'A400M était reportée au premier trimestre 2013.

En juillet, Airbus avait indiqué que cette certification de l'A400M interviendrait à la fin août ou début septembre.

La certification militaire, deuxième étape nécessaire avant la première livraison, qui devait intervenir au quatrième trimestre de cette année est également reportée au premier trimestre de l'année prochaine.

Airbus a fait savoir qu'il y aurait aussi un "léger impact" sur la livraison du deuxième A400M à la France.

En revanche, la date de livraison du premier appareil à la Turquie et du troisième A400M à la France, prévue d'ici la fin de l'année 2013, a été confirmée.

Airbus a également indiqué que le programme des livraisons pour 2014 et après se poursuivait comme prévu.

Développé par la France, la Belgique, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, le Luxembourg, l'Espagne et la Turquie pour un coût de plus de 20 milliards d'euros, le programme A400M a subi un retard de quatre ans et un dépassement de coûts de plusieurs milliards d'euros.

Blandine Hénault, édité par Cyril Altmeyer

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below