Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

vendredi 31 août 2012 18h47
 

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies vendredi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a clôturé en hausse de 1,0% à 3.413,07 points après trois séances consécutives de baisse. Les marchés restent soutenus par les banquiers centraux même si, à Jackson Hole, Ben Bernanke, comme prévu, n'a pas explicitement annoncé un 3e cycle d'assouplissement quantitatif. Il s'est toutefois redit prêt à agir face à un chômage élevé et persistant. Les attentes se portent désormais sur le Conseil des gouverneurs de la BCE de jeudi prochain

Le CAC a reculé de 0,59% sur la semaine mais s'est adjugé 3,69% sur l'ensemble du mois d'août.

* Les VALEURS BANCAIRES ont alimenté le rebond du CAC 40. CRÉDIT AGRICOLE (+7,56% à 4,638 euros) et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (+2,86% à 21,05 euros) ont signé les deux plus fortes hausses de l'indice. BNP PARIBAS a gagné 2,11% à 34,555 euros. Si la banque verte surperforme depuis la publication de ses trimestriels mardi, elle reste encore en retard : +6,38% depuis le début de l'année contre +13,86% pour BNP Paribas et +22,35% pour Société générale.

* Les CYCLIQUES ont également profité de l'environnement favorable aux actifs risqués. SCHNEIDER (+2,66% à 50,21 euros), ARCELORMITTAL (+2,6% à 11,855 euros), BOUYGUES 2,33% à 19,77 euros.

* ESSILOR, qui compte sur la nouvelle déclinaison de ses verres progressifs Varilux pour maintenir son avance sur le marché de l'ophtalmologie et poursuivre les acquisitions en dépit de la crise, a perdu 1,7% à 69,39 euros, accusant la plus forte baisse du CAC 40 au lendemain d'un gain de 2,53%.

* ILIAD a gagné 4,43% à 126 euros, les résultats semestriels de la maison mère de Free ayant dépassé les attentes des investisseurs après avoir notamment réussi à séduire un million d'abonnés mobiles au deuxième trimestre pour capter 5,4% du parc.

* AÉROPORTS DE PARIS (-2,51% à 63,01 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 après avoir publié des résultats semestriels inférieurs aux attentes, la hausse des recettes de ses boutiques ne parvenant pas à compenser la dégradation de la rentabilité de ses activités aéronautiques.

* LAGARDÈRE a engrangé 3,52% à 22,345 euros, le groupe spécialisé dans les médias s'étant montré confiant la veille dans sa capacité à améliorer nettement sa rentabilité au second semestre.

* HERMÈS (+2,32% à 228,95 euros) a fait état de résultats semestriels en forte hausse, portés par des ventes qui ont encore une fois témoigné de la capacité de résistance du groupe de luxe au ralentissement de l'économie mondiale.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DE LA BOURSE DE PARIS</p>