Beaucoup de ministres, peu d'annonces à l'université du Medef

vendredi 31 août 2012 16h09
 

par Yann Le Guernigou

JOUY-EN-JOSAS, Yvelines (Reuters) - Les ministres de François Hollande ont participé en nombre cette semaine à l'université d'été du Medef pour témoigner de la volonté du gouvernement d'aider les entreprises à faire face à la crise, mais sans faire la moindre annonce de nature à rassurer des patrons inquiets de ses projets fiscaux.

Du chef du gouvernement Jean-Marc Ayrault mercredi à Arnaud Montebourg (Redressement productif) vendredi, pas moins de 11 ministres se sont succédé pendant trois jours sur le campus d'HEC pour un dialogue apaisé avec des chefs d'entreprise.

Après les frictions qui avaient suivi le lancement de la grande conférence sociale de juillet, il s'agissait à l'évidence d'arrondir les angles, le gouvernement ne pouvant se payer le luxe d'affronter la mauvaise humeur des patrons au moment où la croissance est en panne et la hausse du chômage s'accélère.

Leur mise à contribution pour boucler un projet de budget 2013 des plus difficiles, les interventions de membres du gouvernement dans des plans de restructuration comme ceux du constructeur automobile PSA Peugeot-Citroën sont autant de sujets de tensions entre les deux parties.

Sur le premier point, les différents ministres qui sont intervenus ont gardé le silence, faisant valoir que les arbitrages budgétaires n'avaient pas encore été rendus.

PAS DE CRÉDIT IMPÔT RECHERCHE MODULABLE

Parmi les quelques motifs de satisfaction pour le Medef, le ministre de l'Economie Pierre Moscovici a annoncé que les biens professionnels ne seraient pas intégrés dans l'assiette de l'impôt de solidarité sur la fortune remanié et Fleur Pellerin (PME) a indiqué que l'idée d'un crédit impôt recherche modulable en fonction de la taille des entreprises avait été abandonnée.

Mais des dispositifs très critiqués par le patronat, comme l'alignement de la fiscalité du capital sur celle du travail ou la taxation à 75% des revenus supérieurs au million d'euros sont toujours dans les tuyaux.   Suite...

 
<p>Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici, la pr&eacute;sidente du Medef Laurence Parisot et le patron de BNP Paribas Michel P&eacute;bereau sur le campus de HEC &agrave; l'occasion de l'universit&eacute; d'&eacute;t&eacute; de l'organisation patronale. Les ministres de Fran&ccedil;ois Hollande ont particip&eacute; en nombre cette semaine &agrave; l'universit&eacute; d'&eacute;t&eacute; du Medef pour t&eacute;moigner de la volont&eacute; du gouvernement d'aider les entreprises &agrave; faire face &agrave; la crise, mais sans faire la moindre annonce de nature &agrave; rassurer des patrons inquiets de ses projets fiscaux. /Photo prise le 30 ao&ucirc;t 2012/REUTERS/Charles Platiau</p>