PSA va réduire la cadence à Sochaux en septembre et en octobre

vendredi 31 août 2012 13h33
 

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën va réduire la cadence de son usine de Sochaux en septembre et en octobre pour ajuster la production à la baisse de la demande, a-t-on appris vendredi auprès d'une représentante syndicale du principal site d'assemblage du constructeur automobile.

En tout, neuf jours de chômage, équivalant à près de deux semaines d'activité, sont désormais programmés ces deux prochains mois pour les deux lignes de production du site, a précisé à Reuters par email Anne-Laure Turk, représentante de la CFE-CGC.

La direction de l'usine du Doubs l'a annoncé lors de la réunion de fin de mois du comité d'entreprise du site, a-t-elle indiqué.

Jusqu'ici, seule une journée d'arrêt sur la ligne de la 308 était prévue en septembre à Sochaux. La seconde ligne assemble les Peugeot 3008 et 5008 et la Citroën DS5.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de PSA.

Les salariés de Sochaux ne sont pas les seuls à se voir signifier des journées de chômage quelques jours seulement après avoir repris le travail. Plusieurs autres usines automobiles françaises ont pris des décisions similaires face à une demande en berne sur les marchés français et européen.

"Si les stocks de véhicules gonflent parce que vous ne vendez pas assez, à un moment ou un autre vous n'avez pas d'autre choix que d'interrompre la production", commente Erich Hauser, analyste chez Credit Suisse.

A Rennes (Ille-et-Vilaine), où PSA produit la Peugeot 508 et la Citroën C5, la direction a supprimé l'équipe de nuit et instauré un système de chômage tournant à la rentrée. A Maubeuge et à Douai (Nord), Renault a réduit la cadence sur le Kangoo et s'apprête à le faire aussi sur le Scenic.

VOLKSWAGEN À L'ABRI   Suite...

 
<p>PSA Peugeot Citro&euml;n va r&eacute;duire la cadence de son usine de Sochaux en septembre et en octobre pour ajuster la production &agrave; la baisse de la demande, selon une repr&eacute;sentante syndicale du principal site d'assemblage du constructeur automobile. /Photo d'archives/REUTERS/Vincent Kessler</p>