Air France-KLM souhaiterait construire deux usines en Chine

vendredi 31 août 2012 10h55
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Air France-KLM lancera au premier trimestre 2013 la construction de deux usines de maintenance en Chine pour des compagnies tierces, dont l'une à Shanghai, afin de conquérir un marché asiatique en pleine expansion, a-t-on appris vendredi de source syndicale, confirmant une information du Parisien.

La compagnie aérienne franco-néerlandaise ouvrira en 2014 les deux usines, l'une spécialisée dans l'entretien mécanique à Xi'an dont elle va acquérir 100%, et l'autre consacrée à l'avionique à Shanghai dont elle détiendra la moitié du capital en coentreprise avec un partenaire chinois, a précisé la source.

L'avionique regroupe les équipements électroniques à bord d'un avion.

Lors d'un comité central d'entreprise (CCE) jeudi, la direction a précisé que le prix d'achat total proposé pour les deux usines étaient de six millions d'euros, mais n'a pas chiffré les investissements nécessaires pour les développer, a ajouté cette source.

Les activités de maintenance, qui concernent notamment l'électronique embarquée des monocouloirs A320 d'Airbus, seront exclusivement destinées à des clients extérieurs à Air France, a-t-elle précisé.

"Il y a eu une inquiétude sur un transfert de charge en Chine, mais Air France a fourni des garanties à ce sujet", a-t-elle dit, précisant que la majorité des syndicats avaient voté en faveur de ce projet lors du CCE.

Air France-KLM n'a pas souhaité faire de commentaire.

Au premier semestre, l'activité maintenance d'Air France-KLM a réalisé un chiffre d'affaires total de 1,57 milliard d'euros, dont 523 millions d'euros avec des clients tiers contre 495 millions au premier semestre 2011.   Suite...

 
<p>Air France-KLM lancera au premier trimestre 2013 la construction de deux usines de maintenance en Chine pour des compagnies tierces, dont l'une &agrave; Shanghai, afin de conqu&eacute;rir un march&eacute; asiatique en pleine expansion, a-t-on appris vendredi de source syndicale, confirmant une information du Parisien. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard</p>