30 août 2012 / 18:58 / il y a 5 ans

Top 14: le difficile apprentissage de Mont-de-Marsan

par Claude Canellas

BORDEAUX (Reuters) - Rien n'est facile en ce début de saison pour le Stade Montois qui, après trois ans à l'étage inférieur, refait le dur apprentissage du Top 14 en se confrontant d'emblée aux gros calibres du championnat.

Après deux défaites à Biarritz et Toulouse, Mont-de-Marsan reçoit l'ogre toulonnais samedi.

Le Petit poucet, dont le budget de 6,23 millions d'euros est presque deux fois inférieur à celui du modeste Bordeaux-Bègles, deuxième plus faible budget du Top 14, risque de se retrouver avec zéro point après trois journées et déjà distancé par ses principaux adversaires dans la lutte pour le maintien.

Largement battus à Biarritz pour l'entame de la saison (10-35), les Landais ont encore chuté à Toulouse samedi dernier (22-37) non sans avoir fait trembler le champion de France durant une heure.

Ce calendrier plus que rude, le staff technique l'avait intégré très tôt dans son programme.

"Nous n'avons fait que deux matches d'avant-saison en considérant que nos deux déplacements à Biarritz et Toulouse s'inscrivaient dans la continuité de notre préparation avec pour objectif de prendre rapidement la mesure du Top 14", explique à Reuters l'entraîneur des lignes arrière, Stéphane Prosper.

Samedi, les Montois reçoivent pour la première fois dans leur stade Guy Boniface qui devrait afficher complet pour la venue du finaliste du dernier championnat, le RC Toulon.

"On a été très naïf face à Biarritz, on a manqué de puissance face à Toulouse mais avec un mieux dans l'organisation", expose Stéphane Prosper.

"Il faut continuer à progresser à chaque sortie. On a beaucoup de respect et de crainte face à ces grosses équipes et si on perd contre Toulon tout le monde trouvera ça logique et ça ne nous mettra pas plus de pression."

Les Montois, qui ont eu la bonne idée de revenir dans l'élite, ne désespèrent pas de s'y maintenir à la fin de la saison au moment de fêter les 50 ans du seul titre de champion de France de rugby du club, gagné en 1963.

Ce match historique disputé à Bordeaux face aux voisins landais de l'US Dax (9-6), fut le point d'orgue d'une période faste pour les jaune et noir qui avaient remporté les trois années précédentes le défunt Challenge Yves-du-Manoir.

A la recherche d'un passé glorieux mis en musique par des joueurs tels que Benoît Dauga, les frères Guy et André Boniface, Christian Darrouy, Laurent Rodriguez ou encore Thomas Castaignède, le Stade Montois se veut réaliste.

"Monter en Top 14, quels que soient les paramètres, c'est de toute façon très difficile. Alors si on arrive à se maintenir on pourra considérer que c'est un exploit", pense Stéphane Prosper.

Edité par Gregory Blachier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below