Lagardère compte améliorer sa rentabilité au 2e semestre

jeudi 30 août 2012 19h42
 

par Gwénaëlle Barzic et Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Lagardère s'est montré confiant jeudi dans sa capacité à améliorer nettement sa rentabilité au second semestre après une première partie de l'année marquée par une stabilité du chiffre d'affaires malgré un environnement publicitaire difficile.

Le groupe dirigé par Arnaud Lagardère, qui a reconfirmé son objectif d'un résultat opérationnel courant (Résop) médias stable pour l'exercice, avait dû abaisser en juin sa prévision de recettes publicitaires pour 2012.

"Le second semestre devrait bénéficier d'une amélioration sensible de la profitabilité après un premier semestre dont la performance n'est pas à extrapoler sur l'ensemble de l'année", a indiqué le groupe dans son communiqué de résultats.

Sur l'ensemble du semestre écoulé, son chiffre d'affaires s'est établi à 3,389 milliards d'euros, en repli de 0,2% à données comparables. Son Résop médias est ressorti à 112 millions d'euros, en repli de 21 millions d'euros par rapport à la période correspondante l'an dernier, hors cession de la presse magazine internationale et de radios russes.

"Malgré un environnement difficile, ces chiffres démontrent une bonne résistance", s'est félicité Arnaud Lagardère, gérant commandité du groupe, lors d'une conférence téléphonique.

Il a dit notamment compter sur une "nette amélioration" de la rentabilité de Lagardère Publishing, la deuxième division du groupe en termes de chiffre d'affaires.

Le groupe compte sur la sortie fin septembre de "The Casual Vacancy", le premier roman pour adultes de J.K. Rowling, l'auteur de la série à succès "Harry Potter", et sur la traduction française du sulfureux roman "Fifty Shades of Grey" de E.L. James.

Concernant la division sports, qu'il dirige directement, Arnaud Lagardère a réaffirmé n'attendre une véritable amélioration qu'en 2014, après une année 2013 pénalisée par un calendrier défavorable en termes de compétitions.   Suite...

 
<p>Arnaud Lagard&egrave;re, g&eacute;rant commandit&eacute; du groupe &eacute;ponyme. Apr&egrave;s un premier semestre marqu&eacute; par une stabilit&eacute; de son chiffre d'affaires malgr&eacute; un environnement publicitaire difficile, le groupe de m&eacute;dias a confirm&eacute; sa pr&eacute;vision de r&eacute;sultat op&eacute;rationnel pour l'ensemble de 2012. /Photo prise le 3 mai 2012/REUTERS/Charles Platiau</p>