Jenkins, patron de la banque de détail, nouveau DG de Barclays

jeudi 30 août 2012 12h23
 

LONDRES (Reuters) - Barclays a annoncé jeudi avoir choisi le directeur de ses activités de banque de détail, Antony Jenkins, pour remplacer au poste de directeur général le banquier d'affaires américain Bob Diamond, poussé à la démission par le scandale des manipulations des taux d'intérêt interbancaires.

Antony Jenkins, nommé il y a six ans pour redresser l'activité de cartes de crédit de la banque britannique, passe pour manquer d'expérience dans la banque d'affaires et d'investissement, qui, malgré sa forte contribution aux résultats de Barclays, a été au coeur du scandale du Libor.

Son style tranche avec celui, haut en couleur, de son prédécesseur qui a développé la florissante banque d'investissement. Bob Diamond l'avait pourtant choisi comme poulain pour le remplacer avant de tomber en disgrâce.

"C'est un homme très compétent", note l'analyste d'Oriel Securities Mike Trippitt. "Je pense que le fait qu'il vienne du monde de la banque commerciale et de détail signifie qu'il aura une approche différente de la banque d'investissement."

Antony Jenkins, un passionné de technologies et de gadgets, l'a emporté sur plusieurs candidats extérieurs au groupe alors que certains observateurs pensaient justement que la banque choisirait de marquer la rupture avec la précédente équipe dirigeante.

La nomination d'Antony Jenkins est intervenue quelques heures après l'annonce de l'ouverture par le "Serious Fraud Office" britannique d'une enquête sur des transactions financières entre Barclays et Qatar Holdings en 2008.

Quatre responsables de la banque, anciens et actuels, font aussi l'objet d'une enquête de l'autorité des marchés financiers, y compris son directeur financier, Chris Lucas.

En juin, Barclays a versé 453 millions de dollars (361 millions d'euros) aux autorités britanniques et américaines dans le cadre du scandale du Libor.

Outre Bob Diamond, le président du conseil d'administration de la banque, Marcus Agius, a démissionné à la suite de cette affaire et doit être remplacé par David Walker en novembre.

Barclays a précisé qu'Antony Jenkins recevrait un salaire annuel de 1,1 million de livres (1,39 million d'euros), ainsi qu'une rémunération variable pouvant aller jusqu'à 2,75 millions de livres et des primes de long terme susceptibles de représenter jusqu'à 400% de son salaire.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

 
<p>Barclays a choisi le directeur de ses activit&eacute;s de banque de d&eacute;tail, Antony Jenkins, pour remplacer au poste de directeur g&eacute;n&eacute;ral le banquier d'affaires am&eacute;ricain Bob Diamond, pouss&eacute; &agrave; la d&eacute;mission par le scandale des manipulations des taux d'int&eacute;r&ecirc;t interbancaires. /Photo diffus&eacute;e le 30 ao&ucirc;t 2012/REUTERS/Barclays</p>