28 août 2012 / 10:28 / il y a 5 ans

La Grèce veut créer des zones économiques spéciales

<p>Devant un magasin d&eacute;saffect&eacute; dans le centre d'Ath&egrave;nes. Alors que la Gr&egrave;ce est entr&eacute;e dans sa cinqui&egrave;me ann&eacute;e de r&eacute;cession, le gouvernement grec a l'intention de cr&eacute;er des zones &eacute;conomiques sp&eacute;ciales pour attirer l'investissement priv&eacute; et sortir le pays de la crise. /Photo prise le 20 juin 2012/Pascal Rossignol</p>

ATHENES (Reuters) - Le gouvernement grec a annoncé mardi son intention de créer des zones économiques spéciales pour attirer l'investissement privé et sortir le pays de la crise, alors que la Grèce est entrée dans sa cinquième année de récession.

En s'installant dans ces zones, les investisseurs bénéficieraient d'avantages sur le plan fiscal et administratif.

Les zones économiques spéciales sont utilisées par les pays en développement, et notamment par la Chine, qui veulent donner un coup de fouet à la croissance.

Le gouvernement est déjà en discussion avec la Commission européenne pour obtenir les autorisations nécessaires à la création de ces zones, a déclaré le ministre du Développement économique Costis Hatzidakis lors d'une conférence de presse.

"Nous pensons que ces zones vont dynamiser l'économie réelle par la création d'un régime spécial pour attirer l'investissement et susciter des exportations", a-t-il ajouté.

Le ministre n'a pas caché que le projet suscitait certaines objections en dehors de la Grèce en raison de "l'avantage compétitif" qu'il donnerait au pays.

Toutefois, les entreprises qui s'installeront dans ces zones ne seront pas autorisées à sous-payer leurs salariés, a précisé Costis Hatzidakis. "Le droit actuel du travail sera totalement respecté", a-t-il affirmé.

La Grèce a déjà fortement baissé son salaire minimum pour encourager les créations d'emplois. Le taux de chômage reste toutefois très élevé. Il représentait 23,1% de la population active en mai.

Les réformes structurelles, comme par exemple l'ouverture de certaines professions dont l'accès est réglementé, occupent une place importante dans le plan de sauvetage mis au point par l'Union européenne et le Fonds monétaire international, mais Athènes estime que ce plan comporte trop de mesures d'austérité et pas assez de mesures destinées à relancer la croissance.

Harry Papachristou; Danielle Rouquié pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below