Le climat des affaires se dégrade encore en Allemagne

lundi 27 août 2012 10h29
 

BERLIN/FRANCFORT (Reuters) - L'indice Ifo du climat des affaires a reculé pour le quatrième mois consécutif en août, davantage que ce que les économistes attendaient, nouveau signe de l'impact de la crise de la dette sur la première économie de la zone euro.

Cet indice, établi à partir d'une enquête menée auprès de quelque 7.000 entreprises, s'établit à 102,3 contre 103,2 (chiffre révisé) le mois précédent et une prévision moyenne des économistes de 102,6. Il est à son plus bas niveau depuis mars 2010.

La composante des conditions actuelles a fléchi moins que prévu à 111,2 contre 111,5 en juillet (révisé) et un consensus de 110,8.

Celle des anticipations a en revanche reculé plus que prévu à 94,2 (consensus 95,0), contre 95,5 en juillet (révisé), laissant entendre que les entreprises allemandes s'attendent à souffrir davantage de la crise dans les mois qui viennent.

HAUSSE DE 0,7% DES PRIX À L'IMPORTATION

Les prix à l'importation ont progressé de 0,7% d'un mois sur l'autre en juillet et de 1,2% en glissement annuel, a annoncé lundi l'Office national de la statistique, comme l'attendaient les analystes interrogés par Reuters.

En juin ils avaient diminué de 1,5% par rapport à mai et augmenté de 1,3% sur un an.

 
<p>En Allemagne, l'indice Ifo du climat des affaires a recul&eacute; pour le quatri&egrave;me mois cons&eacute;cutif en ao&ucirc;t, davantage que ce que les &eacute;conomistes attendaient, nouveau signe de l'impact de la crise de la dette sur la premi&egrave;re &eacute;conomie de la zone euro. /Photo prise le 19 juin 2012/REUTERS/Ina Fassbender</p>