La Chine dans la toile d'araignée des garanties fragiles

vendredi 24 août 2012 09h53
 

par Pete Sweeney et Chen Yixin

SHANGHAI (Reuters) - La province chinoise de Zhejiang a pris l'initiative exceptionnelle de partir à la rescousse d'une PME surendettée pour empêcher un effet domino à l'échelon régional et les experts y voient le signe d'une crise de la dette larvée.

Le district de Pujiang (province de Zhejiang), au sud de Shanghai, a volé cette semaine au secours de la société d'emballage Pujiang Hongye. Celle-ci, non contente d'avoir emprunté à tout va, a elle-même aidé d'autres entreprises à obtenir des crédits en apportant sa garantie, selon des sources des autorités locales et un article de presse.

"Pour l'heure, les autorités locales veulent simplement aider cette entreprise à redémarrer sa production", a dit un responsable de ces autorités, ajoutant que le journal local China Enterprise News décrivait de façon relativement précise les modalités d'un arrangement passé entre les autorités et Pan Shaojiang, propriétaire de Pujiang Hongye.

Selon ce journal, Pan Shaojiang a arrêté la production de son entreprise, ne pouvant plus rembourser ses dettes ou assurer ses garanties et est parti pour Dubaï en juillet, soupçonné d'avoir réparti les actifs de la société entre des membres de sa famille.

Habituellement, une PME employant peu de personnel aurait simplement déposé son bilan et aurait été déclarée en faillite. China Enterprise News écrit qu'au contraire les autorités locales ont persuadé Pan Shaojiang de revenir et de redémarrer son entreprise, la police régionale produisant une déclaration affirmant qu'il ne serait pas poursuivi.

Le responsable des autorités locales a dit qu'il ne pouvait pas confirmer les soupçons concernant le transfert d'actifs.

GARANTIES FRAGILES

Ce système de garanties de seconde main s'est répandu à grande vitesse en Chine, dès lors que Pékin s'est employé à assurer un flux de crédit régulier aux PME, qui représentent 60% environ du tissu économique chinois, assument la moitié des recettes fiscales et comptent huit Chinois actifs sur dix.   Suite...

 
<p>La province chinoise de Zhejiang a pris l'initiative exceptionnelle de partir &agrave; la rescousse d'une PME surendett&eacute;e pour emp&ecirc;cher un effet domino &agrave; l'&eacute;chelon r&eacute;gional et les experts y voient le signe d'une crise de la dette larv&eacute;e. /Photo d'archives/REUTERS</p>