La banque Barclays bientôt majoritaire chez Doux

jeudi 23 août 2012 16h17
 

CHATEAULIN, Finistère (Reuters) - L'entrée de la banque Barclays dans le capital du groupe volailler Doux devrait être effective à partir de la mi-septembre, a-t-on appris jeudi en marge d'un Comité central d'entreprise (CCE) au siège de l'entreprise à Châteaulin, dans le Finistère.

"La transformation de la dette de Doux vis-à-vis de Barclays en capital à hauteur de 80% devrait être actée le 10 septembre", a déclaré à Reuters Raymond Gouiffes, délégué CGT, qui a précisé qu'un mandataire de la banque britannique, Arnaud Marion, avait désormais rejoint l'équipe dirigeante de l'entreprise.

Le groupe Doux, ex-leader européen de la volaille, a été placé en redressement judiciaire le 1er juin à la suite d'un très fort endettement comprenant une créance bancaire de 140 millions d'euros vis-à-vis de Barclays.

Le 1er août, le tribunal de commerce de Quimper a accordé au PDG du groupe Charles Doux la prolongation de la période d'observation jusqu'au 30 novembre pour les branches poulets congelés et produits élaborés de l'entreprise.

La branche poulets frais, qui abat et conditionne de la volaille pour la petite et grande distribution et représente 1.700 postes sur un total d'environ 4.100 emplois, a été placée en liquidation judiciaire.

Cinq offres de reprises ont été déposées auprès du tribunal pour différents sites du pôle frais par les sociétés Duc, Duc associé à Glon Sanders, LDC, les salaisonneries Tallec et la coopérative Axereal.

Une sixième offre, émanant d'une société aux capitaux iraniens mais dont la viabilité juridique n'a pas été finalisée, a été déposée pour le site de Graincourt, dans le Pas-de-Calais.

De 1.000 à 1.200 emplois pourraient être supprimés selon les offres qui seront retenues par le tribunal qui les examinera le 5 septembre.

"Nous n'attendons pas beaucoup d'améliorations car ces offres restent au bon vouloir des repreneurs", a déclaré jeudi Jean-Luc Guillart, délégué CFDT, lors d'une suspension du CCE.   Suite...

 
<p>L'entr&eacute;e de la banque Barclays dans le capital du groupe volailler Doux devrait &ecirc;tre effective &agrave; partir de la mi-septembre. L'ancien leader europ&eacute;en de la volaille a &eacute;t&eacute; plac&eacute; en redressement judiciaire le 1er juin &agrave; la suite d'un tr&egrave;s fort endettement comprenant une cr&eacute;ance bancaire de 140 millions d'euros vis-&agrave;-vis de Barclays. /Photo d'archives/REUTERS/Andrew Winning</p>