Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

lundi 20 août 2012 18h31
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, qui a fini en baisse, plombée par les banques et la remise en cause par l'Allemagne des espoirs d'une intervention de la BCE en faveur des dettes italiennes et espagnoles.

L'indice CAC 40 a cédé 0,22% à 3.480,58 points, après un gain de plus de 13% depuis les propos du président de la BCE Mario Draghi fin juillet, indiquant que la banque centrale était prête à tout dans le cadre de son mandat pour soutenir la zone euro.

* Les BANQUES de la ZONE EURO, qui gagnaient 0,4% à la-séance, ont perdu 1,57% dans le sillage des établissements espagnols (-1,61%).

CREDIT AGRICOLE (-4,45% à 4,123 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, devant SOCIETE GENERALE (-3,62% à 20,77 euros). BNP PARIBAS a reculé de 1,76% à 34,385 euros et, hors CAC 40, NATIXIS a lâché 3,14% à 2,16 euros.

* De nombreuses CYCLIQUES ont également pâti de la remise en cause d'une intervention de la BCE. ALCATEL-LUCENT a reculé de 2,88% à 0,979 euro, PSA, qui pourrait quitter le CAC 40 le mois prochain selon Exane, a abandonné 2,12% à 6,847 euros et LAFARGE 1,3% à 37,51 euros.

* Les PARAPETROLIERES ont également subi des prises de bénéfices.

VALLOUREC a lâché 2,39% à 38,455 euros, après un gain cumulé de 8,3% jeudi et vendredi. TECHNIP a fini en repli de 1,93% à 87,88 euros après avoir inscrit un plus haut historique vendredi à 89,94 euros.

CGG VERITAS a abandonné 2,65% à 23,52 euros, après un gain de 4,4% la semaine dernière, et BOURBON 1,93% à 21,80 euros (+2,1% entre jeudi et vendredi).

* ARCELORMITTAL a perdu 1,4% à 12,705 euros et APERAM 3,18% à 11,40 euros. Le secteur des valeurs minières européennes a reculé de 1,34% avec Lonmin (-4,61%), dont seulement un peu plus d'un quart des employés d'une mine sud-africaine sont retournés travailler après la mort de 44 personnes en une semaine de violences.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DE LA BOURSE DE PARIS</p>