Nouvel écueil en vue pour Peugeot, une sortie du CAC 40 évoquée

lundi 20 août 2012 17h11
 

par Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën pourrait connaître un nouvel écueil avec une possible sortie de la valeur du CAC 40, le principal indice de la Bourse de Paris, les difficultés commerciales et financières du constructeur automobile ayant notamment fait chuter sa capitalisation boursière de 72% depuis le début 2011.

PSA a annoncé le mois dernier un nouveau plan d'économies de 1,5 milliard d'euros à l'horizon 2015 après avoir affiché une perte nette au premier semestre en raison d'une chute de ses ventes en Europe deux fois plus rapide que celle du marché.

Le premier constructeur automobile français, qui a également annoncé 8.000 nouvelles suppressions d'emplois en France, perd chaque mois 200 millions d'euros en cash.

En Bourse, PSA n'est plus valorisé que 2,45 milliards d'euros, l'action ayant abandonné plus de 30% depuis le début de l'année - à 6,995 euros à la clôture vendredi - après une chute de 57% en 2011, soit la deuxième plus faible capitalisation boursière du CAC 40 derrière Alcatel-Lucent (2,35 milliards d'euros).

"Il va falloir attendre d'avoir les détails du plan de redressement de Peugeot a la mi-septembre, qui pourrait permettre de remettre la société sur les rails. Ceci dit, si le titre devait descendre sous les 6,0 euros, il serait extrêmement difficile de justifier sa place dans le CAC 40", observe Arnaud Scarpaci, associé-gérant chez Agilis Gestion.

MOTIVATIONS POLITIQUES

La faiblesse actuelle de la valeur du titre attise les spéculations d'offres de rachats de rivaux et de participations croisées comme dans le cas de Renault et Nissan, ajoute le gérant.

"Peugeot affiche une position en termes de volume de transactions (en Bourse, NDLR) relativement bonne. Mais sa position s'est sérieusement dégradée trimestre après trimestre", soulignent les analystes d'Exane BNP Paribas.   Suite...

 
<p>Les difficult&eacute;s commerciales et financi&egrave;res ont fait chuter la capitalisation boursi&egrave;re de PSA Peugeot Citro&euml;n de 72% depuis le d&eacute;but 2011. En cons&eacute;quence, le constructeur automobile pourrait conna&icirc;tre un nouvel &eacute;cueil avec une possible sortie de la valeur du CAC 40. /Photo prise le 19 juillet 2012/REUTERS/Eric Gaillard</p>