16 août 2012 / 09:23 / il y a 5 ans

Pékin s'inquiète de la dégradation des perspectives commerciales

<p>Le port de Wuhan, dans la province chinoise de Hubei. Les perspectives du commerce ext&eacute;rieur de la Chine au second semestre s'assombrissent, affect&eacute;es par la crise de la dette dans la zone euro et une reprise &eacute;conomique mondiale plus lente que pr&eacute;vu. /Photo prise le 10 juillet 2012/REUTERS</p>

PÉKIN (Reuters) - Les perspectives du commerce extérieur de la Chine au second semestre s'assombrissent, affectées par la crise de la dette dans la zone euro et une reprise économique mondiale plus lente que prévu, a dit jeudi le ministère chinois du Commerce.

L'avertissement survient dans la foulée de la publication d'une statistique montrant que les investissements directs étrangers en Chine ont poursuivi leur recul en juillet, ceux en provenance de l'Union européenne ayant baissé en rythme annuel de 2,7% sur la période janvier-juillet, à 4,0 milliards de dollars (3,26 milliards d'euros).

"Actuellement, la forte baisse des exportations vers les pays de l'UE est le principal facteur pesant sur la croissance des exportations chinoises", a déclaré un porte-parole du ministère du Commerce lors d'une conférence de presse.

"Avec la crise européenne de la dette qui se propage et l'économie mondiale qui se redresse à un rythme plus lent que prévu, nous nous attendons à ce que la situation du commerce extérieur de la Chine devienne plus grave au second semestre et nous sommes confrontés à une pression accrue pour atteindre notre objectif annuel de croissance du commerce."

La Chine vise une croissance de son commerce extérieur de 10% en moyenne en 2012, mais les statistiques sur ce front se sont jusqu'à présent révélées très changeantes.

La croissance des exportations a ainsi quasiment marqué un coup d'arrêt en juillet, avec une progression ralentie à seulement 1,0% en rythme annuel, alors que les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé une hausse de 8,6%.

Les exportations vers l'UE - premier marché du pays - ont chuté de 16,2% le mois dernier par rapport à juillet 2011. Les importations ont quant à elles augmenté de 4,7%, contre un consensus à 7,2%.

Aileen Wang et Koh Gui Qing, Natalie Huet pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below