Wall Street finit peu changée par manque d'incitations

mercredi 15 août 2012 22h25
 

Correction de la variation de Cisco.

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé la séance de mardi pratiquement inchangée, exception faite du Nasdaq qui affiche un gain, dans des volumes estivaux ténus et en l'absence de facteurs susceptibles d'orienter les investisseurs.

De surcroît, des options sur l'indice S&P-500 arrivent à échéance vendredi. Elles sont regroupées autour du seuil des 1.400 points et il semble que les teneurs de marché maintiennent l'indice à ce niveau jusqu'à la fin de la semaine pour conserver une position neutre dans un marché dépourvu de nouvelles d'Europe ces derniers temps.

Le S&P-500 a lancé un rally début août, atteignant ses pics de début mai, les boursiers pariant que les banques centrales de la planète donneront un nouveau coup de pouce pour faire repartir l'économie mondiale.

Mais le mécanisme s'est enrayé ces derniers temps, l'indice se montrant incapable de bouger de plus de 0,22% dans un sens ou dans l'autre ces cinq dernières séances, dans des volumes qui sont parmi les plus faibles de l'année.

"Nous aurons encore sans doute quelques semaines de volumes bas et de fluctuations étroites", dit Frank Lesh (FuturePath Trading). "Je me demande pourquoi je ne prends pas de vacances vu que les affaires sont inexistantes".

Le Dow Jones perd 7,36 points (0,06%) à 13.164,78. Le S&P-500 gagne 1,6 point (0,11%) à 1.405,53. Le Nasdaq Composite avance de 13,95 points (0,46%) à 3.030,93.

La journée a été riche en indicateurs, donnant un panorama mitigé de la situation économique américaine.

Ainsi, l'activité manufacturière dans l'Etat de New York s'est contractée contre toute attente en août, pour la première fois depuis octobre 2011, plombée par une nouvelle chute des commandes.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DES MARCH&Eacute;S AM&Eacute;RICAINS</p>