La Chine doit soutenir davantage la croissance, juge un expert

mercredi 15 août 2012 13h30
 

par Xiaoyi Shao et Nick Edwards

PEKIN (Reuters) - La Chine doit intensifier sa politique de soutien à l'activité économique dans les trois prochains mois sous peine de ne pas atteindre son objectif de croissance annuelle de 7,5%, a déclaré à Reuters un haut responsable d'un centre de réflexion gouvernemental.

Selon Zheng Xinli, vice-président du China Centre for International Economic Exchanges (CCIEE), Pékin doit encourager les investissements, de préférence en augmentant les dépenses consacrées au réseau de trains à grande vitesse, pour enrayer le ralentissement de sa croissance économique constaté pendant les six derniers trimestres.

"Il n'y a eu jusqu'à présent aucun signe de rebond de l'économie. La croissance du PIB et de la production industrielle pourrait se tasser davantage au troisième trimestre", souligne-t-il.

Le produit intérieur brut (PIB) chinois était en progression de 7,6% sur un an en juin, sa croissance la plus faible depuis trois ans.

"Si l'économie chinoise ne rebondit pas au troisième trimestre, il n'y a aucune chance d'y parvenir au quatrième et nous pourrions manquer notre objectif de croissance de 7,5%", prédit Zheng Xinli dont le centre de réflexion -comme toutes les institutions de ce genre en Chine- soumet des recommandations directement au gouvernement.

Dirigé par l'ancien vice-Premier ministre Zeng Peiyan, le CCIEE travaille sous la responsabilité du principal organisme établissant la politique économique chinoise, la Commission nationale pour le développement et la réforme.

"Si l'économie chinoise ne montre pas de signes de reprise au troisième trimestre, cela va provoquer des problèmes sur le front de l'emploi, une nouvelle détérioration des bénéfices des entreprises et une aggravation de la dette", note Zheng Xinli.

EXPORTATIONS EN BERNE   Suite...

 
<p>La Chine doit intensifier sa politique de soutien &agrave; l'activit&eacute; &eacute;conomique dans les trois prochains mois sous peine de ne pas atteindre son objectif de croissance annuelle de 7,5%, a d&eacute;clar&eacute; &agrave; Reuters un haut responsable d'un centre de r&eacute;flexion gouvernemental. /Photo prise le 24 juillet 2012/REUTERS/Sean Yong</p>