Thai Beverage entrave encore les visées de Heineken sur APB

mercredi 8 août 2012 11h01
 

par Charmian Kok et Khettiya Jittapong

SINGAPOUR (Reuters) - La contre-offre inattendue sur une part d'Asian Pacific Breweries (APB) lancée mardi par une société liée à Charoen Sirivadhanabhakdi, le propriétaire de Thai Beverage, provoque des interrogations sur les intentions de la deuxième fortune de Thaïlande qui met son concurrent Heineken dans l'embarras.

Kindest Place Groups, appartenant au gendre de Charoen Sirivadhanabhakdi, a fait une offre hostile à 55 dollars de Singapour par action pour acquérir la part directe de 7,3% que le conglomérat singapourien Fraser and Neaves (F&N). possède dans APB.

Heineken, troisième brasseur mondial qui possède déjà 42% d'APB, avait trouvé un accord vendredi pour prendre le contrôle du brasseur de la Tiger Beer, en achetant les parts directe et indirecte de F&N, soit quelque 40% du capital d'APB, à 50 dollars de Singapour par action.

Selon une source interne à ThaiBev, le groupe ne chercherait pas à chasser Heineken d'APB, mais à en partager le contrôle.

"Nous proposons de n'acquérir qu'une partie d'APB parce que nous pensons que Heineken doit rester", a déclaré la source, qui a souhaité garder l'anonymat. "Nous devrions être capables de collaborer. Nous ne voulons pas que Heineken parte."

Heineken a, de son côté, déclaré mercredi dans un communiqué que les discussions avec F&N continuaient, et que l'offre de ThaiBev n'était pas comparable à la sienne.

HEINEKEN TOUJOURS FAVORI

Un porte-parole de Heineken avait déjà affirmé mardi à ANP-Reuters que l'offre du groupe néerlandais serait "plus riche" que l'offre partielle de son rival thaïlandais et qu'elle créerait plus de valeur pour les actionnaires.   Suite...

 
<p>La contre-offre inattendue sur une part d'Asian Pacific Breweries (APB) lanc&eacute;e mardi par une soci&eacute;t&eacute; li&eacute;e au propri&eacute;taire de Thai Beverage met son concurrent Heineken dans l'embarras. /Photo prise le 20 juillet 2012/REUTERS/Tim Chong</p>