La France menacée de récession au 2e semestre

mercredi 8 août 2012 21h22
 

par Yann Le Guernigou

PARIS (Reuters) - L'économie française pourrait retomber en récession au troisième trimestre sous l'impact de la crise qui ébranle les pays du sud de l'Europe, avec pour conséquence de compliquer l'équation budgétaire du gouvernement pour 2012 et surtout 2013, estime la Banque de France.

Pour sa première estimation du produit intérieur brut (PIB) de la période publiée mercredi, la banque centrale anticipe un recul de 0,1%, qui ferait suite à une contraction qu'elle anticipe également à 0,1% pour le deuxième trimestre.

Le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici a cependant indiqué qu'il maintenait la prévision de croissance de 0,3% en 2012.

"Je maintiens la prévision de à 0,3%. Ce qui compte, c'est que la France ait une économie crédible, saine et que l'on respecte en Europe", a-t-il dit lors d'un déplacement en Balagne, en Corse.

Dans Nice Matin à paraître jeudi, le ministre assure que le combat pour la croissance "n'est pas un combat perdu. Nous nous battrons pour que la prévision de 1,2 % pour 2013 soit atteinte voire dépassée", dit-il.

La banque centrale se montre pour sa part plus pessimiste que l'Insee qui, dans ses dernières prévisions diffusées fin juin, tablait sur un léger rebond (+0,1%) au troisième trimestre après une croissance nulle sur le premier comme sur le deuxième trimestres.

L'institut publiera le 14 août les chiffres du PIB du deuxième trimestre.

Si les prévisions de la Banque de France se confirment, il s'agirait de la première fois depuis l'hiver 2009 que l'économie française se contracte pendant deux trimestres consécutifs, ce qui définit une récession.   Suite...

 
<p>L'&eacute;conomie fran&ccedil;aise devrait enregistrer une contraction de 0,1% au troisi&egrave;me trimestre, estime la Banque de France dans une pr&eacute;vision contrastant avec celle de l'Insee qui tablait fin juin sur un l&eacute;ger rebond du produit int&eacute;rieur brut de la France (+0,1%) sur cette p&eacute;riode. /Photo d'archives/REUTERS</p>