Toutes les valeurs du CAC 40 terminent dans le rouge

jeudi 2 août 2012 18h32
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, où la déception liée à la BCE, dont le président Mario Draghi n'a annoncé aucune mesure immédiate pour soutenir l'économie et endiguer la crise en zone euro, l'a emporté sur la solidité de certains résultats.

L'indice CAC 40, dont toutes les valeurs ont fini dans le rouge, a perdu 2,68% à 3.232,46 points, mais conserve encore un gain de 4,9% depuis le signal fort envoyé par le président de la BCE la semaine dernière.

* Valeur du jour, VEOLIA ENVIRONNEMENT (-11,66% à 8,149 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 et du SBF 120, le spécialiste du traitement de l'eau et des déchets ayant fait état de résultats semestriels jugés décevants et annoncé une amplification de ses réductions de coûts ainsi qu'un gel des investissements pour faire face à la crise économique et réaliser ses objectifs 2012-2013.

* Les BANQUES DE LA ZONE EURO (-6,37%) ont été les principales victimes en Bourse de la déception des investisseurs. CRÉDIT AGRICOLE a perdu 8,04% à 3,283 euros, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 7,21% à 16,80 euros, et NATIXIS 7,31% à 1,89 euro.

BNP PARIBAS (-4,09% à 29,45 euros) a, elle aussi, terminé dans le rouge malgré l'annonce d'un résultat net supérieur aux attentes au deuxième trimestre.

* Les VALEURS CYCLIQUES ont également souffert de l'absence d'annonce de mesures de soutien à l'économie. PSA a abandonné 6,51% à 5,869 euros, VINCI 5,14% à 32,045 euros et ALSTOM 3,62% à 25,98 euros. L'indice Stoxx du secteur automobile a reflué de 2,39% et celui des minières de 2,25%.

ARCELORMITTAL a chuté de 8,77% à 11,905 euros, S&P ayant également abaissé la note de crédit long terme du groupe à "BB+", contre "BBB".

* PAGESJAUNES (-6,16% à 1,31 euro) a pâti de nouvelles prises de bénéfices après son recul de 2,51% mardi. Lundi, le titre de l'éditeur d'annuaires avait bondi de 8,65%, HSBC ayant relevé la veille de sous-pondérer à neutre sa recommandation sur la valeur.

* A rebours de tendance, GDF SUEZ (-0,44% à 18,21 euros) a enregistré la baisse la moins forte du CAC 40, l'énergéticien ayant présenté des résultats opérationnels en hausse au premier semestre, grâce à une solide performance sur ses marchés émergents et malgré un environnement économique et réglementaire toujours difficile sur ses marchés matures, en France et en Belgique notamment.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DE LA BOURSE DE PARIS</p>