2 août 2012 / 08:08 / dans 5 ans

Les Bourses européennes ouvrent en légère hausse

<p>Les principales Bourses europ&eacute;ennes ont ouvert en l&eacute;g&egrave;re hausse jeudi, dans l'attente des d&eacute;cisions de la Banque centrale europ&eacute;enne et de la Banque d'Angleterre, au lendemain du statu quo observ&eacute; par la R&eacute;serve f&eacute;d&eacute;rale am&eacute;ricaine. &Agrave; Paris, le CAC 40 progresse de 0,17%, Francfort gagne 0,07% et &agrave; Londres 0,34%. L'indice paneurop&eacute;en Eurostoxx 50 avance de 0,13%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en légère hausse jeudi, dans l‘attente des décisions de la Banque centrale européenne (BCE) et de la Banque d‘Angleterre (BoE), au lendemain du statu quo observé par la Réserve fédérale américaine (Fed) qui n‘a toutefois pas exclu de nouvelles mesures de soutien à une économie qui, de son propre aveu, perd de l’élan.

À Paris, le CAC 40 progresse de 0,17% (5,38 points) à 3.326,94 points vers 07h50 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,07% et à Londres, le FTSE avance de 0,34%. L‘indice paneuropéen Eurostoxx 50 avance de 0,13%.

Le président de la BCE, Mario Draghi, a suscité de vives attentes la semaine dernière en déclarant que l‘institution monétaire ferait tout son possible dans le cadre de son mandat pour préserver l‘intégrité de la zone euro, mise à mal par la crise des dettes souveraines qui menace l‘Espagne et l‘Italie après avoir emporté l‘Irlande, la Grèce et le Portugal.

Les intervenants soulignent toutefois l‘absence de signal en provenance de la Bundesbank sur un infléchissement de son opposition à une intervention directe de la BCE sur le marché des dettes souveraines. Une telle intervention est pourtant considérée comme le moyen le plus rapide d‘obtenir une baisse des coûts de financement des pays sous pression.

L‘Espagne, dont les coûts de financement ont reculé depuis les déclarations de Mario Draghi, doit adjuger jeudi jusqu’à 3 milliards d‘euros de titres à deux, quatre et dix ans.

L‘euro progresse légèrement autour de 1,2256 dollar mais reste nettement en-deçà de son point haut de la veille à 1,2337 dollar.

Le Brent se maintient au-dessus de 106 dollars le baril, toujours soutenu par le recul plus marqué qu‘attendu des stocks américains au cours de la dernière semaine du mois de juillet.

Marc Joanny, édité par Natalie Huet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below