Suez Environnement confirme ses objectifs

mercredi 1 août 2012 11h53
 

par Benjamin Mallet et Caroline Jacobs

PARIS (Reuters) - Suez Environnement a confirmé mercredi que son résultat brut d'exploitation (RBE) et ses ventes devraient rester stables en 2012, le groupe ne prévoyant pas d'aggravation de la crise qui pénalise ses activités dans les déchets en Europe.

La baisse de la production industrielle a affecté la performance de l'activité Déchet Europe du numéro deux mondial des services à l'environnement, entraînant une réduction de 3,2% des volumes traités à fin juin.

"L'hypothèse implicite que l'on fait pour notre atterrissage de fin d'année, c'est que la baisse des volumes va rester sur la tendance actuelle, à savoir -3% ou -4%", a déclaré lors d'une conférence téléphonique le directeur financier Jean-Marc Boursier.

Suez Environnement s'est également voulu rassurant sur ses perspectives en Espagne, touché par la crise de la dette et qui a représenté 10% de son chiffre d'affaires au premier semestre, le groupe n'y étant présent que dans l'eau.

"Nous suivons attentivement la situation économique particulièrement difficile de ce pays mais (...) nos activités ibériques ne sont que très peu impactées par la crise à ce jour", a déclaré le directeur général Jean-Louis Chaussade.

Contrairement aux municipalités françaises, les autorités locales espagnoles ne devraient pas demander de baisses de prix dans l'eau au cours des prochaines années, a-t-il ajouté, soulignant les importants besoins en infrastructures du pays.

RÉSULTAT NET DIVISÉ PAR 5,5

"Que ce soit sur les contrats existants ou à venir, les prix de l'eau en Espagne étant actuellement au-dessous de la moyenne européenne, nous anticipons des hausses tarifaires supérieures à l'inflation", a ajouté Jean-Louis Chaussade.   Suite...

 
<p>Jean-Louis Chaussade, directeur g&eacute;n&eacute;ral de Suez Environnement. Le num&eacute;ro deux mondial des services &agrave; l'environnement publie des r&eacute;sultats en baisse au premier semestre, p&eacute;nalis&eacute;s par l'impact de la crise sur ses activit&eacute;s dans les d&eacute;chets, et confirme que ses ventes et son r&eacute;sultat brut d'exploitation devraient rester stables cette ann&eacute;e. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes</p>