Les énergies renouvelables ont dopé le 1er semestre d'EDF

mardi 31 juillet 2012 08h32
 

PARIS (Reuters) - EDF a publié mardi des résultats semestriels en hausse, grâce notamment aux énergies renouvelables et à ses efforts en matière de coûts, et a confirmé l'ensemble de ses objectifs sur la période 2011-2015.

L'électricien public a redit dans un communiqué qu'il visait pour cette période une croissance annuelle moyenne comprise entre 4% et 6% de son résultat brut d'exploitation (Ebitda), à périmètre et change constants, et dans une fourchette de 5% à 10% pour le résultat net courant.

EDF vise également toujours un ratio d'endettement financier net sur Ebitda inférieur à 2,5, déjà atteint au 30 juin, mais indique que, pour l'atteindre, il devra notamment revoir d'ici à la fin 2012 "sa trajectoire de coûts et d'investissements hors sûreté".

Le groupe a enregistré au premier semestre un résultat net part du groupe de 2.768 millions d'euros (+4,6%), un résultat net courant de 2.945 millions (+10,3%), un Ebitda de 9.075 millions (+4,6% dont +3,3% en organique) et un chiffre d'affaires de 36.222 millions (+8,2%, +7,1% en organique).

EDF confirme également que son dividende au titre de 2012 sera au moins stable par rapport à celui versé au titre de 2011.

Benjamin Mallet, édité par Cyril Altmeyer

 
<p>Henri Proglio, PDG d'EDF. L'&eacute;lectricien public a publi&eacute; des r&eacute;sultats semestriels en hausse, avec un r&eacute;sultat net courant de 2.945 millions (+10,3%), gr&acirc;ce notamment aux &eacute;nergies renouvelables et &agrave; ses efforts en mati&egrave;re de co&ucirc;ts. Le groupe a en outre confirm&eacute; l'ensemble de ses objectifs sur la p&eacute;riode 2011-2015. /Photo prise le 16 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Jacky Naegelen</p>