Obama s'attend à des "vents contraires" venus de la zone euro

mardi 31 juillet 2012 08h16
 

NEW YORK (Reuters) - Barack Obama a prévenu lundi que l'économie américaine allait continuer à subir des "vents contraires" dans les prochains mois sous l'effet de la crise de la dette de la zone euro tout en se montrant confiant sur la survie de la monnaie unique.

"Je ne pense pas, en fin de compte, que les Européens laisseront l'euro se dégrader mais ils vont devoir prendre plusieurs mesures décisives", a déclaré le président américain, lors d'une campagne de collecte de fonds à New York.

"Je passe un temps considérable à tenter de travailler avec eux et le secrétaire d'Etat au Trésor Tim Geithner également", a-t-il ajouté. "Plus tôt ils prendront certaines actions décisives, mieux nous nous en sortirons", a-t-il ajouté.

Le produit intérieur brut (PIB) américain a progressé de 1,5% en rythme annuel sur la période avril-juin, soit la plus faible progression en un an, a annoncé vendredi le département américain du Commerce.

"Nous allons avoir de nouveaux vents contraires au cours des prochains mois. L'Europe reste un défi", a prévenu le chef de la Maison blanche.

Matt Spetalnick, Marine Pennetier pour le service français

 
<p>Barack Obama a pr&eacute;venu que l'&eacute;conomie am&eacute;ricaine allait continuer &agrave; subir des "vents contraires" dans les prochains mois sous l'effet de la crise de la dette de la zone euro tout en se montrant confiant sur la survie de la monnaie unique. /Photo prise le 27 jiullet 2012/REUTERS/Jonathan Ernst</p>