30 juillet 2012 / 20:08 / il y a 5 ans

Wall Street marque une pause avant la Fed et la BCE

par Anna Louie Sussman

<p>LA CL&Ocirc;TURE DES MARCH&Eacute;S AM&Eacute;RICAINS</p>

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé une légère baisse lundi, marquant une pause après le bond enregistré en fin de semaine dernière, les investisseurs adoptant une position attentiste avant les décisions de politique monétaire de la Réserve fédérale et de la Banque centrale européenne (BCE) attendues mercredi et jeudi.

L‘indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 0,02%, soit 2,65 points à 13.073,01 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 0,67 point, soit 0,05%, à 1.385,30 points. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 12,25 points (-0,41%) à 2.945,84 points.

Les places boursières mondiales avaient fortement progressé jeudi et vendredi sur des espoirs de nouvelles mesures de soutien de la part de la Fed et de la BCE.

Les propos tenus jeudi par Mario Draghi, président de la BCE, disant que cette dernière était “prête à faire tout ce qu‘il faudra pour préserver l‘euro” avait permis au Dow Jones de repasser au-dessus de la barre des 13.000 points pour la première fois depuis début mai.

Les données, publiées vendredi, montrant un ralentissement de la croissance américaine ont conforté l‘espoir de voir la Réserve fédérale s‘engager dans un nouveau cycle d‘achats d‘obligations sur les marchés pour soutenir le crédit et l‘activité.

Après des gains en début de séance ce lundi, Wall Street a finalement fait du surplace, l‘optimisme entourant les éventuelles décisions des banques centrales s‘estompant quelque peu.

“Les investisseurs américains ne font pas le pari que les Européens vont faire ce qui est nécessaire pour régler la crise (...)”, a estimé Peter Costa, président d‘Empire Executions.

De ce fait, les secteurs les plus sensibles aux aléas conjoncturels -banques, valeurs industrielles- ont cédé du terrain après avoir beaucoup progressé en fin de semaine dernière.

“Indépendamment de ce qui se passe en Europe, il est tout aussi important de suivre l’évolution de la situation aux Etats-Unis. A mon avis, la Fed va attendre d‘autres données avant de prendre une décision radicale”, a dit Daniel Stecich, courtier chez TJM Institutional Services.

Malgré le repli du jour, les actions AT&T et Wal-Mart Stores ont atteint des plus hauts de 52 semaines en séances avant de finir respectivement en progression de 0,78% à 37,43 dollars et de 0,62% à 74,98 dollars.

Le groupe d‘ingénierie Shaw a vu son titre s‘envoler de 55,45% à 41,49 dollars après que Chicago Bridge & Iron a annoncé une offre en numéraire et en titres de quelque trois milliards de dollars.

Ceci étant dit, malgré ce bond, l‘action Shaw a terminé en-dessous du prix de l‘offre -de 46 dollars- ce qui fait croire à certains que la finalisation de la transaction n‘est pas acquise.

Le titre Chicago Bridge & Iron a pour sa part baissé de 14,15% à 34,94 dollars.

L‘action Apple a terminé en hausse de 1,69% à 595,03 dollars, le jour même de l‘ouverture d‘un procès sur la propriété industrielle qui l‘oppose à Samsung, son principal concurrent dans les smartphones.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below