Air France-KLM réduit ses pertes nettement plus que prévu

lundi 30 juillet 2012 12h33
 

par Cyril Altmeyer et Tim Hepher

PARIS (Reuters) - Air France-KLM a diminué de moitié sa perte d'exploitation au deuxième trimestre grâce à une hausse de ses recettes par passager et à des économies, une réduction nettement plus marquée que prévu qui fait s'envoler en Bourse le titre du groupe franco-néerlandais en grande difficulté.

La deuxième compagnie aérienne européenne, qui est en train de mettre en oeuvre un plan destiné à économiser deux milliards d'euros d'ici fin 2014, a dit viser une progression de son résultat d'exploitation au second semestre à la faveur des premiers fruits de son plan de restructuration.

L'action prenait 12,7% à 4,39 euros à 12h15 à la Bourse de Paris, de loin la plus forte hausse de l'indice SBF 120 (+0,68%). Le titre gagne 10% depuis le début de l'année après une chute de 71% en 2011, donnant une capitalisation de 1,3 milliard d'euros.

CM-CIC Securities note des "signaux favorables" dans les résultats du deuxième trimestre, mais souligne que la poursuite de l'application du plan reste une "priorité absolue".

Les principaux syndicats d'hôtesses et stewards d'Air France, à laquelle sont largement imputables les pertes du groupe franco-néerlandais, ont rejeté jeudi le plan d'économies de la compagnie déficitaire, premier accroc au processus mené depuis début janvier par son PDG Alexandre de Juniac.

Le personnel au sol, qui représente la grande majorité des effectifs, a signé le plan de restructuration le 10 juillet, et les pilotes se prononceront par référendum à la mi-août.

"BONNE ORIENTATION" DES RÉSERVATIONS D'ÉTÉ

La mise en oeuvre du plan, qui prévoit 5.122 suppressions de postes chez Air France afin de réduire de 20% les coûts d'ici fin 2014, est très surveillée par les marchés qui y voient un levier indispensable pour le rebond du titre.   Suite...

 
<p>Jean-Cyril Spinetta, PDG d'Air France-KLM. La deuxi&egrave;me compagnie a&eacute;rienne europ&eacute;enne annonce une perte d'exploitation moins lourde que pr&eacute;vu au deuxi&egrave;me trimestre gr&acirc;ce &agrave; une hausse de ses recettes par passager. Elle dit en outre viser une hausse de son r&eacute;sultat d'exploitation au second semestre &agrave; la faveur des premiers fruits de son plan de restructuration. /Photo prise le 30 juillet 2012/REUTERS/Charles Platiau</p>