JCDecaux déçoit au 2e trimestre, ne voit pas de rebond au 3e

lundi 30 juillet 2012 12h35
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - JCDecaux a fait état lundi d'une croissance de son chiffre d'affaires inférieure à ses attentes au deuxième trimestre, et ne voit pas d'amélioration pour le trimestre en cours en dépit de la tenue des Jeux olympiques, traditionnellement favorables au secteur de la publicité.

Le numéro un mondial de la communication extérieure a souffert des difficultés des économies européennes, qui représentent plus de 66% de son chiffre d'affaires, éclipsant le dynamisme des pays émergents, Asie en tête.

"Malgré l'impact positif des Jeux olympiques de Londres et une légère amélioration attendue en France, nous anticipons aujourd'hui une croissance du chiffre d'affaires au troisième trimestre globalement en ligne avec celle du deuxième", déclare Jean-Charles Decaux, président du directoire et codirecteur général, dans un communiqué.

Le groupe, qui est en concurrence avec l'américain Clear Channel, a dégagé sur la période d'avril à juin un chiffre d'affaires de 671,2 millions d'euros, en croissance organique de 0,2%, soit un net ralentissement par rapport à la progression de 3,3% enregistrée au premier trimestre.

La performance de JCDecaux est en retrait par rapport à la hausse d'environ 1% qu'avait dit viser le groupe en mai, une prévision pourtant jugée à l'époque prudente par le marché, ce qui s'était traduit par une forte baisse du titre en Bourse.

A 12h30, le titre abandonne 11,18% à 16,21 euros, signant la plus mauvaise performance de l'indice Stoxx 600 des valeurs européennes (+0,98%).

DURCISSEMENT DU MARCHÉ

"Bien que rare, il s'agit d'un vrai raté", estiment les analystes d'Exane BNP Paribas, qui s'attendent à des révisions à la baisse d'environ 10% des consensus du marché.   Suite...

 
<p>Jean-Charles Decaux, pr&eacute;sident du directoire de JCDecaux et co-directeur g&eacute;n&eacute;ral. Le num&eacute;ro un mondial de la communication ext&eacute;rieure fait &eacute;tat d'une croissance organique de son chiffre d'affaires inf&eacute;rieure &agrave; ses attentes au deuxi&egrave;me trimestre et ne voit pas d'am&eacute;lioration pour le trimestre en cours en d&eacute;pit de la tenue des Jeux olympiques. /Photo d'archives/REUTERS/Mal Langsdon</p>