Total annonce la première hausse de son dividende trimestriel

vendredi 27 juillet 2012 17h46
 

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Total a annoncé vendredi un acompte sur dividende de 0,59 euro au titre du deuxième trimestre, en hausse de 3,5% par rapport au premier trimestre, sur fond de résultats en croissance malgré un prix du brut moins favorable et un recul de sa production.

Il s'agit de la première hausse du dividende du groupe pétrolier français depuis la mise en place d'une politique de paiement trimestriel, effective depuis le début de l'exercice 2011, tandis que son dividende annuel est resté inchangé depuis 2008 à 2,28 euros.

"Nous n'augmentons pas le dividende sur un trimestre pour le réduire au trimestre suivant, nous le révisons sur une base de long terme", a précisé lors d'une conférence téléphonique le directeur financier Patrick de La Chevardière.

Total avait déjà laissé entendre qu'il disposait de marges de manoeuvre pour augmenter son dividende malgré la fuite de gaz survenue fin mars qui a entraîné l'arrêt de sa plate-forme d'Elgin-Franklin, en mer du Nord.

Cette fuite lui a coûté jusqu'à trois millions de dollars par jour, dont 1,5 million lié à la perte de production.

La société a précisé vendredi que "la phase d'évaluation préalable à la reprise des productions" de la plate-forme devrait se poursuivre au troisième trimestre, et Patrick de La Chevardière à confirmé que Total espérait pouvoir reprendre progressivement son exploitation avant la fin de l'année.

UN POINT SUR LA PRODUCTION EN SEPTEMBRE

Le groupe avait cependant prévenu en avril que, si tel n'était pas le cas, sa production globale pourrait ne pas croître en 2012. Jugeant prématuré de fournir des prévisions de production plus précises, le directeur financier a déclaré vendredi que le groupe ferait un point sur le sujet le 24 septembre lors d'une journée investisseurs.   Suite...

 
<p>Total a annonc&eacute; un acompte sur dividende de 0,59 euro au titre du deuxi&egrave;me trimestre, en hausse de 3,5% par rapport au premier trimestre, sur fond de r&eacute;sultats en croissance malgr&eacute; un prix du brut moins favorable et un recul de sa production. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>