Wall Street finit en nette hausse après les propos de Draghi

jeudi 26 juillet 2012 22h30
 

par Anna Louie Sussman

NEW YORK (Reuters) - Comme ses homologues européennes, Wall Street a fini en nette hausse jeudi, interrompant une série de quatre baisses consécutives, après que Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE) s'est engagé à sauver la zone euro d'un effondrement.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 1,67%, soit 211,88 points, à 12.887,93. Le S&P-500, plus large, a pris 22,13 points, soit 1,65%, à 1.360,02. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 39,01 points (+1,37%) à 2.893,25.

Mario Draghi a déclaré plus tôt dans la journée que l'institution se tenait prête, dans le cadre de son mandat, à faire tout son possible pour assurer la pérennité de l'euro, évoquant notamment des mesures pour faire baisser les coûts de financement de certains Etats.

"Les commentaires de Mario Draghi ont enthousiasmé les intervenants de marché, car ils pensaient jusqu'ici que jamais la BCE n'irait jusque là", a dit Stephen Massocca, directeur général chez Wedbush Morgan.

Ce n'est pas la première fois que des responsables prononcent des paroles fortes en faveur de l'euro, mais en tout cas les propos de Mario Draghi ont provoqué une vive baisse des rendements des pays dits "périphériques", l'espagnol repassant sous la barre de 7% jugée critique.

Si cette tendance sur le marché obligataire devait se confirmer, cela pourrait entraîner une hausse durable des marchés actions.

Les valeurs sensibles aux risques en Europe et aux cycles économiques, pétrolières et bancaires en tête, ont été à la pointe de la progression de Wall Street.

L'indice PHX des services pétroliers a ainsi gagné 4,33% et l'indice bancaire KBW 1,66%.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DES MARCH&Eacute;S AM&Eacute;RICAINS</p>