Saint-Gobain lance un plan d'économies

jeudi 26 juillet 2012 19h51
 

par Alexandre Boksenbaum-Granier et Elena Berton

PARIS (Reuters) - Saint-Gobain a annoncé jeudi soir un nouveau plan d'action visant à économiser 750 millions d'euros en année pleine pour faire face à la dégradation de la conjoncture, et anticipe une nouvelle baisse de son résultat opérationnelle au second semestre après celle des six premiers mois de l'année.

Le numéro un mondial de la production, transformation et distribution de matériaux de construction compte économiser 150 millions d'euros sur les achats, 120 millions d'euros sur les frais généraux et le reste - 480 millions d'euros - en jouant sur la rentabilité opérationnelle.

Ce nouveau programme d'économies de coûts mis en oeuvre par le groupe, qui doit lui permettre de gagner 500 millions d'euros dès cette année par rapport 2011, restera principalement ciblé sur l'Europe.

"Il n'y a pas de fermetures significatives de sites en France actuellement", a déclaré lors d'une conférence téléphonique Pierre-André de Chalendar, PDG de Saint-Gobain, groupe qui emploie environ 195.000 personnes dans le monde, dont près de 50.000 en France.

"Il y a un certain nombre de pays où nous continuerons de nous adapter, et nous continuerons de le faire au fur et à mesure en fonction de l'évolution de la conjoncture dans les différents pays", a-t-il précisé.

Le groupe prévoit également de réduire ses investissements industriels et financiers de respectivement 200 millions d'euros et 350 millions d'euros au second semestre par rapport à la même période en 2011.

SEMESTRE INFÉRIEUR AUX ATTENTES

Dans ce contexte, le groupe, qui a suspendu ses nouveaux projets d'acquisition, anticipe pour 2012 une hausse mesurée de ses prix de vente et une baisse contenue de ses volumes.   Suite...

 
<p>Pierre-Andr&eacute; de Chalendar, PDG de Saint Gobain. Le num&eacute;ro un mondial de la production, transformation et distribution de mat&eacute;riaux de construction a annonc&eacute; jeudi soir un nouveau plan d'action visant &agrave; &eacute;conomiser 750 millions d'euros en ann&eacute;e pleine pour faire face &agrave; la d&eacute;gradation de la conjoncture. Le groupe anticipe une nouvelle baisse de son r&eacute;sultat op&eacute;rationnelle au second semestre apr&egrave;s celle des six premiers mois de l'ann&eacute;e. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer</p>