David Cameron table sur les retombées économiques des JO

jeudi 26 juillet 2012 12h11
 

par Mohammed Abbas et Tim Castle

LONDRES (Reuters) - Le Premier ministre britannique David Cameron veut profiter des Jeux olympiques de Londres, qui s'ouvrent vendredi soir, pour aider la Grande-Bretagne à sortir de la récession.

"Bien sûr, je veux des médailles pour la Grande-Bretagne. Et il n'y aura pas de supporter plus passionné que moi de la 'Team GB'... Mais j'ai aussi mon travail à faire cet été - et il s'agit surtout d'être derrière les entreprises britanniques pour les aider", devait-il déclarer jeudi lors d'une conférence internationale à Londres, devant un parterre de responsables économiques et financiers.

"Ce que nous pouvons tirer de ces Jeux, c'est bien plus que de grands moments sportifs - c'est par exemple de conclure de grosses affaires", devait-il ajouter, selon des extraits de son discours remis à l'avance à la presse.

Parmi les personnalités attendues à cette conférence figurent Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mervyn King et des chefs d'entreprise comme le patron de Google, Eric Schmidt, celui de Vodafone, Vittorio Colao, ou celui de GlaxoSmithKline, Andrew Witty. Au total, 17 jours de rencontres économiques sont prévues en marge des Jeux.

Londres espère conclure pour un milliard de livres (près de 1,3 milliard d'euros) d'accords économiques à l'occasion des JO, les premiers à se tenir en Grande-Bretagne depuis 1948.

La pression s'est accrue sur le gouvernement Cameron: l'économie britannique s'est contractée bien plus que prévu au deuxième trimestre, une météo particulièrement humide et les jours fériés supplémentaires liés au jubilé de la reine ayant pesé sur une activité déjà plombée par la crise de la dette de la zone euro et l'austérité budgétaire.

INVESTISSEMENTS ET EMPLOIS

Le ministre des Finances George Osborne a cependant souligné que les éléments exceptionnels comme la météo ou le jubilé "n'excusaient pas" cette baisse de la production, ajoutant que ces statistiques décevantes ne faisaient que rappeler que le pays avait "des problèmes économiques profondément enracinés".   Suite...

 
<p>Le Premier ministre britannique David Cameron veut profiter des Jeux olympiques de Londres, qui s'ouvrent vendredi soir, pour aider la Grande-Bretagne &agrave; sortir de la r&eacute;cession. /Photo prise le 23 juillet 2012/REUTERS/Luke MacGregor</p>