La croissance organique de Casino ralentit au 2e semestre

jeudi 26 juillet 2012 09h32
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Casino a vu sa croissance organique nettement ralentir au deuxième trimestre, plombée par un recul marqué en France, tandis que sa forte progression dans les pays émergents lui a une nouvelle fois permis de sauver ses résultats semestriels.

La croissance organique (hors essence) du distributeur, propriétaire de Franprix, Leader Price, Géant Casino, Cdiscount et Monoprix (à 50-50 avec les Galeries Lafayette jusqu'en 2013) a reculé à 1,7% au deuxième trimestre, après 6,6% au premier.

En France, Casino comme les autres distributeurs n'a pas été épargné par la forte dégradation du climat économique et la chute de la consommation de produits non alimentaires, notamment textiles, particulièrement touchés par la crise.

Les ventes de ses hypermarchés Géant Casino ont chuté de 5,1% au deuxième trimestre, à comparer à un recul de 5,7% dans les hypers de Carrefour à la même période.

La baisse a également été forte chez Franprix (-4%) et Leader Price (-3,4%), tandis que Monoprix a bien résisté, limitant son repli à 0,8% sur le trimestre malgré une importante offre de produits textiles.

Mais ce sont les performances du groupe à l'international (principalement le Brésil, la Colombie et la Thaïlande) qui ont encore une fois tiré leur épingle du jeu, avec une hausse de 5,5% en Amérique latine (en données organiques) et de 7,5% en Asie.

Les activités du groupe dans les pays émergents ont ainsi vu leur résultat opérationnel grimper de 28,7% à 387 millions d'euros au premier semestre, tandis qu'en France, l'opérationnel a reculé de 7,3% à 251 millions.

Au total, le résultat opérationnel courant progresse de 11,6% à 638 millions d'euros, un chiffre proche du consensus Reuters de 642 millions.   Suite...