July 25, 2012 / 6:38 AM / 5 years ago

Daimler bat le consensus au 2e trimestre, confirme son objectif

3 MINUTES DE LECTURE

<p>Le pr&eacute;sident du directoire de Daimler, Dieter Zetsche. Le constructeur automobile allemand, qui a enregistr&eacute; une baisse moins marqu&eacute;e que pr&eacute;vu de ses r&eacute;sultats du deuxi&egrave;me trimestre, a confirm&eacute; son objectif 2012 d'un b&eacute;n&eacute;fice r&eacute;current inchang&eacute; par rapport &agrave; 2011. /Photo prise le 4 avril 2012/Fabrizio Bensch</p>

FRANCFORT (Reuters) - Daimler a confirmé son objectif 2012 d'un bénéfice récurrent inchangé par rapport à 2011 après avoir annoncé mercredi une baisse moins marquée que prévu de ses résultats du deuxième trimestre.

Le constructeur automobile allemand a ainsi dégagé un résultat opérationnel en baisse de 13% sur la période, à 2,24 milliards d'euros, alors que les analystes financiers interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne 2,16 milliards.

La marge opérationnelle de la division Mercedes-Benz Cars est revenue à 8,6% sur la période, contre 10,7% il y a un an.

Daimler a réaffirmé que son résultat opérationnel tiré des activités poursuivies serait en 2012 proche de celui de 2011, ressorti à neuf milliards d'euros.

"Les incertitudes économiques et les risques sont présents dans presque toutes les régions. De ce fait, nous restons vigilants dans notre surveillance des développements économiques et des marchés volatiles", déclare Dieter Zetsche, président du directoire du groupe, cité dans un communiqué.

Le fait que Daimler a confirmé ses objectifs annuels est de nature à rassurer certains investisseurs, même si plusieurs analystes ont souligné que l'entreprise n'avait pas toujours tenu ses propres prévisions, loin de là.

Par ailleurs, bon nombre d'intervenants de marché font le reproche à Dieter Zetsche d'avoir fragilisé Mercedes-Benz, vache à lait du groupe, face à la concurrence de BMW et d'Audi.

Les deux marques vendent bien plus de voitures que Mercedes, essentiellement grâce à une percée en Chine. Surtout, elles dégagent des marges bien supérieures.

Ailleurs dans le secteur automobile européen, PSA Peugeot Citroën a annoncé un nouveau plan d'économies de 1,5 milliard d'euros à l'horizon 2015 après être tombé dans le rouge au premier semestre à cause de la chute des ventes automobiles en Europe.

Christiaan Hetzner; Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below