24 juillet 2012 / 14:15 / dans 5 ans

TomTom bondit en Bourse après un accord avec PSA

<p>TomTom a annonc&eacute; un accord avec PSA Peugeot Citro&euml;n pour la fourniture de contenus et de services de navigation au constructeur fran&ccedil;ais qui devrait lui permettre de compenser en partie la chute des ventes de ses propres terminaux de navigation. /Photo prise le 28 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Robin van Lonkhuysen/United Photos</p>

AMSTERDAM (Reuters) - TomTom gagnait près de 15% en Bourse mardi après l‘annonce d‘un accord avec PSA Peugeot Citroën pour la fourniture de contenus et de services de navigation au constructeur français qui devrait lui permettre de compenser en partie la chute des ventes de ses propres terminaux de navigation.

Le groupe néerlandais, numéro un européen du marché de l‘aide à la navigation, précise que l‘accord pourrait lui permettre d’équiper jusqu’à 2,5 millions de véhicules aux marques Peugeot et Citroën par an à partir de 2015.

Le titre TomTom gagnait 14,24% à 3,3940 euros vers 14h05 GMT.

L‘accord conclu avec PSA intervient après plusieurs autres contrats similaires conclus avec Renault, Fiat et Mazda.

TomTom a en outre réaffirmé mardi ses objectifs financiers pour cette année.

“Le contrat Peugeot est encore lointain mais il montre que l‘entreprise est capable de fournir des produits compétitifs dans le domaine de l‘automobile et, conjugué à la confirmation des prévisions, cela rassure les investisseurs”, a commenté Maurits Heldring, d‘ABN Amro.

S‘adressant à des journalistes après la publication des résultats trimestriels, le directeur général de TomTom, Harold Hoddijn, a déclaré que le contrat avec PSA était “potentiellement plus important” que celui conclu avec Renault. Il s‘est toutefois refusé à donner des précisions sur ses modalités financières.

L‘analyste d‘ABN Amro estime quant à lui que l‘accord avec PSA pourrait se traduire par une hausse de près de 10% du bénéfice avant impôts et charges financières (Ebit) à partir de 2015.

Au deuxième trimestre, TomTom a vu son chiffre d‘affaires chuter de 17% à 262 millions d‘euros, en raison notamment d‘une baisse de 26% des ventes de sa division grand public. Pour l‘ensemble de l‘année, le groupe vise un chiffre d‘affaires d‘environ 1,1 milliard.

Roberta Cowan, Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below