Moody's abaisse la perspective de l'Allemagne et des Pays-Bas

mardi 24 juillet 2012 07h16
 

NEW YORK (Reuters) - Moody's Investors Service a annoncé lundi avoir abaissé de stable à négative la perspective sur les notes "Aaa" de l'Allemagne, des Pays-Bas et du Luxembourg, évoquant la possibilité de voir ces pays supporter l'essentiel du poids d'une éventuelle aide à d'autres Etats tels que l'Italie et l'Espagne.

L'agence de notation mentionne également la probabilité accrue de voir la Grèce quitter la zone euro, ce qui "déclencherait une série de chocs dans le secteur financier (...) que les responsables politiques ne pourront qu'amortir à un coût très élevé".

Moody's, qui souligne également que la croissance économique de la zone euro est à l'arrêt, précise que, d'ici la fin du troisième trimestre, elle évaluera les implications de ces développements sur les notes "Aaa" de la France et de l'Autriche, dont la perspective avait été abaissée en février.

"Les décisions annoncées prennent en compte les implications de certains développements de la zone euro, comme par exemple le risque croissant de voir la Grèce sortir de la zone euro, la probabilité accrue d'une aide pour d'autres pays de la zone euro et une croissance économique à l'arrêt", souligne Moody's dans un communiqué.

"D'ici la fin du troisième trimestre, Moody's évaluera également les implications de ces développements sur les notes 'Aaa' de la France et de l'Autriche, dont la perspective avait été baissée de stable à négative en février."

"Plus spécifiquement, Moody's examinera si ces perspectives sont toujours appropriées ou si une revue plus approfondie des notes est nécessaire."

En janvier dernier, Standard & Poor's avait ôté à la France et à l'Autriche leur précieux "AAA", la plus haute note possible, en y attachant une perspective négative.

Fitch Ratings, la troisième grande agence de notation, classe la France "AAA", avec une perspective négative.

LA FINLANDE DAVANTAGE À L'ABRI DE LA CRISE   Suite...

 
<p>Moody's Investors Service a annonc&eacute; lundi avoir abaiss&eacute; de stable &agrave; n&eacute;gative la perspective sur les notes "Aaa" de l'Allemagne, des Pays-Bas et du Luxembourg, &eacute;voquant une mont&eacute;e des incertitudes li&eacute;es &agrave; la crise de la dette de la zone euro. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Segar</p>