July 23, 2012 / 4:14 PM / 5 years ago

Semestriels meilleurs qu'attendu pour Unibail-Rodamco

4 MINUTES DE LECTURE

par Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS (Reuters) - Unibail-Rodamco se dit confiant dans sa capacité à atteindre son objectif de croissance de 4% du résultat net récurrent par action cette année après être parvenu contre toute attente à faire croître son bénéfice semestriel en maîtrisant ses frais.

Le leader européen de l'immobilier commercial, qui a cédé de nombreux actifs ces dernières années, cherche à attirer dans ses centres commerciaux les plus grandes marques internationales comme Nespresso, Apple ou Gap afin de faire face aux difficultés macroéconomiques.

"Nous avons positionné cette société de telle sorte qu'elle puisse continuer à offrir des perspectives de croissance dans un environnement qui, selon nous, ne devrait pas être facile", a déclaré lundi soir lors d'une conférence téléphonique Guillaume Poitrinal, président du directoire du groupe.

Unibail-Rodamco a signé en juin plusieurs accords en vue d'acquérir une participation dans Mfi, le second opérateur, investisseur et développeur de centres commerciaux en Allemagne, et une participation de 50% dans le centre commercial Ruhr-Park, pour un montant total de 383 millions d'euros.

Ces transactions devraient être finalisées au troisième trimestre, et être relutives dès la première année.

"L'Allemagne est probablement l'un des marchés où l'offre est la plus insuffisante en Europe en termes de mètre carré de surface commerciale par habitant", a observé Guillaume Poitrinal.

Hausse Des Loyers Nets en Espagne

Au premier semestre, le résultat net récurrent par action d'Unibail-Rodamco est ressorti à 4,94 euros, contre 4,74 euros un an plus tôt et 4,65 euros attendus par les analystes du consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Les revenus locatifs nets ont crû de 2,3% à 661 millions d'euros (+5% à périmètre constant), soutenus par la croissance de 4,6% de ses revenus locatifs des centres commerciaux. Même en Espagne, où la consommation des ménages est en berne, les loyers nets ont légèrement progressé à 67,2 millions d'euros, contre 63,2 millions d'euros.

Soutenue par l'augmentation des loyers, la valeur du patrimoine du groupe a crû de 1,5% à 27,46 milliards d'euros.

Le coût moyen de la dette du groupe au premier semestre a baissé à 3,5%, contre 3,6% pour l'année 2011. La dette financière nette s'élève à 10,6 milliards d'euros au 30 juin, soit un ratio d'endettement (LTV) de 38%.

L'actif net réévalué ERPA triple net est resté stable à 130,70 euros par action, malgré le paiement d'un dividende de 8,0 euros par action en mai, la valeur se négociant désormais avec une prime d'environ 13% en Bourse après avoir clôturé à 147,25 euros (-2,03%).

Depuis le début de l'année, la capitalisation boursière d'Unibail a augmenté de 6%, à environ 13,5 milliards d'euros, quand le CAC 40 affiche sur la même période un recul de 1,8% (-2,9% lundi) et Klépierre, qui doit publier ses résultats semestriels mardi soir, a vu son action prendre 17%.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below