Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

vendredi 20 juillet 2012 12h27
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la mi-séance à la Bourse de Paris où le CAC 40 recule de 0,61% à 3.243,58 points à 12h15, dans un marché qui consolide ses positions après deux séances consécutives de hausse.

* PUBLICIS est en tête des hausses du CAC 40 (+3,51%). Le groupe publicitaire a dit anticiper un rebond de son activité au second semestre après un deuxième trimestre en creux, pénalisé notamment par les turbulences économiques en Europe et la perte d'un budget important.

* EADS grimpe de 3,44%, Goldman Sachs ayant relevé sa recommandation sur le titre à acheter et l'ayant intégré dans sa liste de valeurs préférées à l'achat ("conviction buy list") en raison notamment de la hausse du dollar face à l'euro.

* EDF cède 3,87% pour signer le plus fort repli du CAC 40, pénalisé par une dégradation de recommandation d'UBS. L'intermédiaire, qui est passé à "vendre" sur la valeur, estime que l'électricien aura du mal à maintenir son dividende alors qu'il doit déjà emprunter pour payer le coupon et qu'il fait face à de nombreuses incertitudes sur son activité à court terme.

* VIVENDI (-2,07%) envisage de vendre sa filiale télécoms brésilienne GVT, pourtant l'un des joyaux de son portefeuille d'activités et a du mal à trouver un acheteur pour Activision Blizzard au prix demandé, a-t-on appris jeudi de sources au fait du dossier.

* CRÉDIT AGRICOLE recule de 2,16%. La banque verte et Citic sont sur le point d'annoncer un accord sur CLSA, filiale de courtage de Crédit Agricole en Asie, a-t-on appris vendredi de sources proches du dossier.

* UBISOFT avance de 5,34%, plus forte hausse du SBF 120 après la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel meilleur que prévu.

* PIERRE & VACANCES reprend des couleurs en Bourse (+5,08%), le groupe ayant rassuré lors de la publication de son chiffre d'affaires trimestriel.

* BIOMÉRIEUX accuse l'une des plus fortes baisses du SBF 120 (-3,52%), les investisseurs s'inquiétant d'un ralentissement de l'activité au deuxième trimestre.   Suite...

 
<p>Le titre EDF signe le plus fort repli du CAC 40 &agrave; la mi-journ&eacute;e (-3,87%, contre -0,61% pour l'indice phare de la place parisienne), p&eacute;nalis&eacute; par une d&eacute;gradation de recommandation d'UBS. /Photo d'archives/REUTERS/Vincent Kessler</p>