Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

vendredi 20 juillet 2012 08h13
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris.

* PUBLICIS anticipe un rebond de son activité au second semestre après un deuxième trimestre en creux, pénalisé notamment par les turbulences économiques en Europe et la perte d'un budget important.

* VIVENDI envisage de vendre sa filiale télécoms brésilienne GVT, pourtant l'un des joyaux de son portefeuille d'activités, a-t-on appris jeudi de sources au fait du dossier, une opération qui pourrait aider à redresser le cours de Bourse du conglomérat.

* PSA Peugeot Citroën pourrait très bien faire l'objet d'une OPA, a déclaré au Figaro le président du conseil de surveillance Thierry Peugeot, qui déplore que les attaques dont le groupe fait l'objet placent celui-ci ans une situation "dangereuse".

Par ailleurs, selon la Tribune.fr, PSA et Toyota seraient proches d'un accord pour partager la production de l'usine de Sevelnord.

* RENAULT - L'alliance Renault-Nissan a annoncé vendredi qu'elle investirait 160 millions de dollars (130,5 millions d'euros) dans la production de 80.000 Nissan Rogue par la filiale coréenne de Renault, une décision qui vise à amortir en partie les répercussions négatives d'un yen fort.

* SANOFI a annoncé vendredi avoir commencé à recruter des patients avec son partenaire américain Regeneron Pharmaceuticals pour lancer une série d'essais cliniques (phase 3) permettant de tester les effets d'un nouveau médicament contre le cholestérol que le groupe pharmaceutique français espère voir approuvé d'ici fin 2015.

* AIR LIQUIDE a annoncé jeudi la signature d'un accord en vue de l'acquisition de Gasmedi, numéro trois espagnol de la santé à domicile, pour une valeur d'entreprise de 330 millions d'euros.

* Les VALEURS FINANCIÈRES pourraient réagir à des annonces sur l'aide d'urgence au secteur bancaire espagnol à l'occasion d'une téléconférence de l'Eurogroupe prévue à 12h.   Suite...

 
<p>Le titre PSA Peugeot Citro&euml;n figure au rang des valeurs &agrave; suivre ce vendredi &agrave; la Bourse de Paris, alors que le pr&eacute;sident du conseil de surveillance du constructeur automobile Thierry Peugeot a d&eacute;clar&eacute; au Figaro que le groupe pourrait tr&egrave;s bien faire l'objet d'une OPA, les attaques qu'il subit le pla&ccedil;ant dans une situation dangereuse. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard</p>