July 19, 2012 / 7:11 AM / 5 years ago

Kingfisher a fait preuve de résistance au 2e trimestre

3 MINUTES DE LECTURE

LONDRES (Reuters) - Kingfisher, numéro un européen du bricolage, a déclaré jeudi que les ventes à périmètre comparable s'étaient redressées au deuxième trimestre, témoignant ainsi d'une certaine résistance dans un contexte difficile.

Kingfisher a expliqué par ailleurs que les fortes précipitations constatées sur la période avaient dissuadé les clients d'acheter les produits saisonniers.

Les ventes des magasins ouverts depuis un an au moins ont baissé de 0,4% sur une période de 10 semaines au 7 juillet, qui constitue l'essentiel du deuxième trimestre du groupe britannique, propriétaire des chaines B&Q en Grande-Bretagne et Castorama et Brico Dépôt en France.

Au premier trimestre, ces ventes avaient chuté de 4,8%.

A périmètre comparable toujours, les ventes de B&Q en Grande-Bretagne et en Irlande ont augmenté de 1,6%, dépassant le consensus des analystes donnant +0,4%. Au premier trimestre, les ventes avaient chuté de 11,7% en raison d'un mois d'avril à la pluviosité sans équivalent.

Kingfisher a toutefois signalé que le marge brute de B&Q serait sans doute en baisse, conséquence d'une baisse des prix pour écouler les stocks de produits d'horticulture et d'autres promotions.

Les ventes à périmètre comparable de Castorama ont baissé de 0,2% après un recul de 0,8% au premier trimestre et celles de Brico Dépôt ont fléchi de 4,8% après une hausse de 2,4% le trimestre précédent. Les analystes anticipaient des hausses de 1,7% et 0,9% respectivement.

Beaucoup de distributeurs européens sont aux prises avec des salaires qui n'augmentent pas et des mesures d'austérité gouvernementales, sans compter l'effet de la crise de la dette de la zone euro sur le moral des ménages.

La troisième chaîne de bricolage mondiale, derrière les américains Lowe's et Home Depot, a d'une manière générale fait mieux que la plupart, compensant un tassement de la demande dans nombre de ses marchés par un effort sur la rentabilité passant par la centralisation des achats et par des achats directs auprès de pays moins chers, comme la Chine.

L'action est en baisse de 2,8% à 267,4 pence dans les premiers échanges. Elle a perdu 11% sur les trois derniers mois.

James Davey, Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below