BofA bénéficiaire au 2e trimestre, veut réduire ses coûts

mercredi 18 juillet 2012 16h48
 

par Rick Rothacker

(Reuters) - Bank of America (BofA) a annoncé mercredi son intention de réduire ses coûts de trois milliards de dollars par an dans la banque de détail, la banque d'investissement et la gestion de fortune, devenant ainsi la dernière en date des banques américaines à s'attaquer à ses dépenses.

Le numéro deux du secteur aux Etats-Unis a dégagé un bénéfice net au deuxième trimestre, alors qu'elle était déficitaire un an auparavant. Ce résultat est notamment la conséquence d'un programme de réduction des coûts lancé en 2011.

Ses dépenses ont diminué de 25% à 17 milliards de dollars, contre 22,9 milliards un an plus tôt et 19,1 milliards sur janvier-mars, et plus de 12.000 postes ont été supprimés par rapport à l'an dernier, ramenant l'effectif total à 275.460 salariés.

La première phase du programme de réduction des coûts "Project New BAC" a été lancée en 2011, avec pour objectif cinq milliards de dollars d'économies annuelles et 30.000 emplois en moins d'ici 2014 dans la banque de détail et l'informatique.

La seconde phase vise trois milliards de dollars d'économies annuelles d'ici la mi-2015, sans fixer d'objectifs de réduction des effectifs.

BofA a réalisé sur la période avril-juin un bénéfice net de 2,5 milliards de dollars (2,04 milliards d'euros), soit 19 cents par action, à comparer à une perte de 8,8 milliards un an plus tôt.

Le groupe de Charlotte (Caroline du Nord) avait alors passé dans ses comptes pour 20,7 milliards de dollars de charges exceptionnelles et de provisions sur son portefeuille de créances immobilières.

Pour le deuxième trimestre de cette année, le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnait un bénéfice par action de 14 cents.   Suite...

 
<p>Bank of America a publi&eacute; un r&eacute;sultat net trimestriel de 2,5 milliards de dollars, soutenu notamment par la baisse de ses co&ucirc;ts et de ses provisions sur cr&eacute;ances douteuses. /Photo prise le 18 janvier 2012/REUTERS/Chris Keane</p>