Les Galeries Lafayette mettent le cap sur les acquisitions

mardi 17 juillet 2012 21h18
 

par Pascale Denis et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Les Galeries Lafayette, qui s'apprêtent à tourner la page Monoprix, sont armées pour des acquisitions dans les accessoires ou les marques de mode, comme pour leur développement à l'international, a déclaré à Reuters le président du directoire du groupe.

Malgré la crise et la très forte dégradation de la consommation en France, le propriétaire des grands magasins du même nom a réalisé un premier semestre "satisfaisant", a précisé Philippe Houzé.

Le groupe, qui détient également le BHV, le spécialiste du crédit à la consommation Laser Cofinoga (à parité avec BNP Paribas) et la chaîne d'horlogerie Louis Pion-Royal Quartz, vient de racheter les bijouteries Didier Guérin, qui viendra renforcer son pôle horloger.

Cette acquisition, réalisée auprès de la famille du fondateur, répond à l'ambition de devenir, "un multi-spécialiste de la mode, de l'équipement de la personne et de la décoration", a précisé le président du directoire.

Le bijoutier dispose d'un réseau de 34 boutiques principalement situées dans la région parisienne et réalise un chiffre d'affaires de 50 millions d'euros.

Mais fort d'un futur trésor de guerre de 1,18 milliard d'euros, tiré de l'accord finalement trouvé avec Casino sur la cession de ses 50% dans Monoprix, le groupe Galeries Lafayette pourrait procéder à des acquisitions de plus grande envergure.

"Nous avons les moyens de regarder de nombreuses opportunités. Peut-être que le contexte de crise facilitera les choses. Nous réfléchissons à des acquisitions qui pourraient être de taille plus importantes", a poursuivi Philippe Houzé.

Il pourrait s'agir d'accessoires de mode ou même de marques de prêt-à-porter.   Suite...