La progression du CA d'Accor ralentit au 2e trimestre

mardi 17 juillet 2012 19h29
 

PARIS (Reuters) - Accor a fait état mardi d'un ralentissement de la croissance de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre, pénalisé par un calendrier défavorable et la performance en retrait de son hôtellerie économique.

Dans un communiqué, le quatrième groupe hôtelier mondial, premier au niveau européen, dit anticiper pour la saison d'été une poursuite des tendances observées depuis le début de l'exercice.

Accor, qui se classe derrière InterContinental, Marriott, Hilton et Starwood, a enregistré au deuxième trimestre un chiffre d'affaires de 1,475 milliard d'euros, en hausse de 3,1% à données comparables.

Ce chiffre marque toutefois un ralentissement par rapport à la croissance de 4,3% enregistrée au premier trimestre.

Le groupe a notamment été pénalisé par un calendrier défavorable, en particulier en France où le mois de mai n'a compté qu'une seule semaine avec cinq jours ouvrés, a déclaré la directrice financière Sophie Stabile lors d'une conférence téléphonique.

Les ponts du 1er et du 8 mai ont grevé à eux seuls de 10 millions d'euros le chiffre d'affaires du groupe dans l'Hexagone qui affiche un recul de 0,8% sur l'ensemble du deuxième trimestre pour l'hôtellerie économique et une timide hausse de 0,3% pour les segments milieu et haut de gamme.

Les marques économiques d'Accor ont également affiché une performance en retrait, signant une croissance de 2,8% à données comparables contre +5,4% sur les trois premiers mois de l'année.

Sur l'ensemble du premier semestre, le groupe français affiche une progression de +3,6% à données comparables, le dynamisme des émergents ayant compensé la stabilisé des marchés en Europe et les conditions toujours difficiles dans les pays du sud du Vieux Continent.

"Notre activité en fort développement sur l'Amérique du Sud et l'Amérique latine et également l'Afrique, Moyen-Orient nous permet d'avoir de bonnes tendances sur ces zones qui restent encore très actives", a déclaré la directrice financière.   Suite...

 
<p>Le PDG d'Accor, Denis Hennequin. La croissance du chiffre d'affaires du quatri&egrave;me groupe h&ocirc;telier mondial, premier au niveau europ&eacute;en, a ralenti au deuxi&egrave;me trimestre. Accor a &eacute;t&eacute; p&eacute;nalis&eacute; par un calendrier d&eacute;favorable et la performance en retrait de ses marques &eacute;conomiques. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen</p>