Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

lundi 16 juillet 2012 18h33
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a perdu 0,03% à 3.179,90 points à la clôture dans des volumes étroits (à peine 1,8 milliard d'euros échangés sur NYSE Euronext), l'attentisme prévalant avant l'audition semestrielle mercredi du président de la Fed Ben Bernanke devant le Congrès.

* PSA PEUGEOT CITROEN a de nouveau chuté de 6,80% à 6,04 euros, plus forte baisse du CAC 40, après avoir déjà dégringolé de 7,65% vendredi au lendemain de l'annonce d'un plan d'économies prévoyant 8.000 suppressions d'emplois.

A l'inverse, les autres valeurs automobiles ont surperformé le CAC 40, après les indications jugées rassurantes de Michelin sur l'état de la demande. MICHELIN (+2,53% à 51,24 euros) a terminé en tête des hausses du CAC 40 devant Renault (+1,69% à 32,83 euros). Hors CAC, PLASTIC OMNIUM a avancé de 4,878% à 20,64 euros. L'indice sectoriel Stoxx a pris 0,59%.

* Le SECTEUR TECHNOLOGIQUE a pâti des propos de l'éditeur britannique de logiciels Sage Group (-3,16% à 276,11 pence) selon lequel les conditions commerciales se sont durcies depuis avril en Europe.

ALCATEL-LUCENT a reculé de 4,06% à 1,13 euro, ATOS ORIGIN de 0,25% à 47,19 euros et SOITEC de 3,61%. L'indice Stoxx du secteur technologique a abandonné 0,12%.

* Le LUXE a reculé sur des prises de bénéfices, les valeurs du secteur ayant profité vendredi de la publication d'une croissance chinoise en ligne avec les attentes pour le deuxième trimestre. LVMH a lâché 0,46%, après un gain de 3,5% vendredi, PPR a reculé de 1,28% (+2,06% vendredi) et hors CAC 40, HERMES a baissé de 2,06% (+0,5% vendredi).

* Les VALEURS BANCAIRES ont souffert des craintes persistantes entourant la crise de la dette en zone euro, alors que les taux obligataires espagnols ont de nouveau grimpé à des niveaux critiques. BNP PARIBAS a cédé 0,91% à 29,50 euros, suivi de CREDIT AGRICOLE (-0,78% à 3,42 euros). SOCIETE GENERALE a clôturé à l'équilibre, à 17,18 euros. Hors CAC 40, DEXIA s'est replié de 4,76% à 0,20 euro.

L'indice Stoxx du secteur bancaire a perdu 0,56%, plus forte baisse sectorielle en Europe.

* AREVA (+7,45% à 11,75 euros) a signé la plus forte hausse du SBF120, les investisseurs profitant de l'annonce d'une cession d'actifs pour revenir sur le titre.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DE LA BOURSE DE PARIS</p>