Wall Street ouvre encore en baisse, inquiète pour la croissance

jeudi 12 juillet 2012 15h44
 

NEW YORK (Reuters) - Les places boursières américaines ont de nouveau ouvert en baisse jeudi, toujours inquiètes pour la croissance mondiale et alors que la publication du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed n'a pas laissé entrevoir de nouvelles mesures imminentes de soutien à l'économie.

Même l'annonce d'un recul plus net que prévu des inscriptions hebdomadaires au chômage, tombées à un plus bas de quatre ans, n'a pas suffi à rassurer les investisseurs.

Dans les premiers échanges, le Dow Jones cédait 0,61% (-76,74 points) à 12.523,93 points. Le Standard & Poor's, plus large, reculait de 0,76% (-10,16 points) à 1.331,32 points tandis que le composite du Nasdaq se repliait de 0,90% (-26,24 points) à 2.861,45 points.

La Réserve fédérale américaine est prête à envisager de nouveaux rachats d'actifs pour soutenir l'économie, mais la reprise devra sans doute fléchir pour qu'un consensus se dégage sur ce sujet, a montré mercredi soir le compte-rendu de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Fed.

"En plus, vous avez une saison de résultats très délicate et difficile qui arrive et les marchés américains vont évoluer en conséquence", a commenté Keith Bliss, chez Cuttone & Co.

Marriott reculait ainsi de 3,97% à 36,52 dollars. Le groupe a publié un bénéfice du deuxième trimestre en hausse, tout en notant des signes de faiblesse de la demande sur certains de ses marchés internationaux.

Chevron progressait de 0,60% à 105,48 dollars. Le groupe pétrolier a annoncé que ses bénéfices du deuxième trimestre seraient supérieurs à ceux du premier trimestre, l'amélioration des marges de raffinage et la cession de 200 millions de dollars (164 millions d'euros) d'actifs ayant compensé la baisse des prix du pétrole.

De son côté, Merck avançait de 4,39% à 43,01 dollars. Un essai déterminant d'un médicament expérimental contre l'ostéoporose, a montré qu'il diminuait le risque de fracture, incitant des autorités de contrôle à recommander d'interrompre l'étude afin que tous les patients qui y participent puissent bénéficier du traitement.

L'action SAP AG cotée à New York grimpait de 3,71% à 58,82 dollars. L'éditeur allemand de logiciels a dévoilé ce jeudi un chiffre d'affaires dans les logiciels en hausse de 19% en données ajustées des effets de change au deuxième trimestre, dans le haut de sa fourchette de prévisions.

Chuck Mikolajczak, Blandine Hénault pour le service français, édité par Natalie Huet

 
<p>Traders dans la salle des march&eacute;s du New York Stock Exchange. Les places boursi&egrave;res am&eacute;ricaines ont de nouveau ouvert en baisse jeudi, toujours inqui&egrave;tes pour la croissance mondiale. Dans les premiers &eacute;changes, le Dow Jones c&eacute;dait 0,61%, le Standard &amp; Poor's reculait de 0,76% et le composite du Nasdaq se repliait de 0,90%. /Photo prise le 28 juin 2012/REUTERS/Brendan McDermid</p>