Carrefour rassure sur son résultat et limite le repli du CA

jeudi 12 juillet 2012 12h54
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Carrefour, qui a limité le repli de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre grâce à l'Amérique latine, a rassuré le marché jeudi en confortant le consensus des analystes sur son résultat opérationnel annuel.

Alors que nombre d'analystes craignaient que leurs prévisions ne soient trop élevées, compte tenu de la très forte dégradation de la consommation en Europe du sud, le groupe a fait savoir, par la voix de son directeur financier, qu'il était "confortable" avec un consensus compris entre 2,03 et 2,09 milliards d'euros pour l'exercice en cours.

A ce niveau, le résultat opérationnel courant 2012 accuserait une baisse comprise entre 5% et 8%, après une chute de 19% en 2011. Le consensus Reuters ressort quant à lui à 2,08 milliards.

"C'est clairement positif, car le marché avait peur d'une révision à la baisse", soulignent les analystes de la banque Espirito Santo, pour qui les ventes trimestrielles sont "faibles mais pas pires qu'attendu".

Un autre analyste se dit "soulagé" par la perspective d'une baisse des résultats moins forte que ce que craignait le marché.

Aussi, le titre Carrefour, qui avait perdu 25% de sa valeur depuis le début de l'année, rebondit-il fortement à la Bourse de Paris, s'adjugeant 6,7% à 14,09 euros vers 11h50, dans un marché en repli de 0,4%.

Le numéro un européen de la distribution a vu ses ventes totaliser 21,7 milliards d'euros au deuxième trimestre, un chiffre proche des 21,65 milliards attendus par les analystes, affichant une quasi-stabilité en données publiées (-0,3%).

En données comparables et hors essence, elles accusent un repli plus limité que prévu de 1,3%.   Suite...

 
<p>Carrefour a annonc&eacute; une baisse moins importante que pr&eacute;vu de son chiffre d'affaires trimestriel, la progression de ses ventes en Am&eacute;rique latine ayant en partie compens&eacute; une chute en Europe du Sud et une nouvelle glissade des hypermarch&eacute;s en France. /Photo d'archives/REUTERS/Yves Herman</p>