Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

mardi 10 juillet 2012 18h29
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a rebondi de 0,59% à 3.175,41 points après avoir perdu 3,5% en quatre séances, les investisseurs pariant sur un feu vert de la Cour constitutionnelle allemande à une utilisation plus flexible des fonds de sauvetage européens.

* De nombreuses CYCLIQUES ont repris des couleurs dans ce contexte. MICHELIN a gagné 2,16% à 51,12 euros, après un recul de 4,3% en quatre séances, CAP GEMINI 2,07% à 27,37 euros (-8,2% entre le 3 et le 9 juillet) et ARCELORMITTAL 2,02% à 12,14 euros (-7,3% lors des quatre séances précédentes). L'indice Stoxx des minières a progressé de 0,93% et celui de l'automobile de 1,61%.

* Les PARAPÉTROLIÈRES ont profité de la publication de CGG VERITAS (+4,04% à 20,86 euros), qui a publié un taux de disponibilité de ses navires quasiment stable au deuxième trimestre sur un an et un taux de production en nette progression.

TECHNIP (+3,03% à 83,87 euros) a fini en tête du CAC 40 et BOURBON a pris 4,31% à 19,465 euros.

* SAFRAN, qui a assuré à Reuters que le financement des achats d'avions restait fluide malgré la crise, s'est octroyé 2,93% à 29 euros.

* Les BANCAIRES européennes (+0,64%) ont avancé avec l'accord de l'Eurogroupe sur les modalités du plan de sauvetage des banques espagnoles et dans l'espoir d'un feu vert de la Cour constitutionnelle allemande à la ratification du Mécanisme européen de stabilité (MES).

BNP PARIBAS a pris 1,11% à 29,51 euros, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 0,23% à 17,55 euros et NATIXIS 0,94% à 2,034 euros.

En revanche, CRÉDIT AGRICOLE a perdu 0,12% à 3,455 euros, National Bank of Greece (-8,76%) et Bank of Piraeus (-7,73%) ayant démenti des informations de presse selon lesquelles elles envisageaient une "méga-fusion" avec Emporiki, la filiale grecque de CASA, a indiqué un trader.

* AREVA (+7,81% à 11,39 euros) a terminé en tête des hausses du SBF 120. Une nouvelle ouverture du capital n'est pas nécessaire dans la mesure où le plan stratégique du spécialiste public du nucléaire doit lui permettre de financer ses investissements, a déclaré son président Luc Oursel à France 24.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DE LA BOURSE DE PARIS</p>