Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

mardi 10 juillet 2012 08h26
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris.

* EADS. L 'Allemagne s'attend à la conclusion d'ici à la fin de l'année d'un accord sur la reprise par la banque publique KfW d'une part du capital d'EADS actuellement détenue par Daimler, a déclaré lundi Peter Hintze, le ministre allemand en charge des dossiers aéronautiques.

* EDF, GDF SUEZ. Le gouvernement français a décidé de limiter les hausses de tarifs de l'énergie et du train du 1er août à l'inflation, soit 2%, a annoncé lundi la ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Delphine Batho.

* ORANGE, BOUYGUES TELECOM, SFR, ILIAD. L'Autorité de la concurrence a présenté lundi son rapport annuel 2011, l'occasion pour son président de défendre l'ouverture des marchés, relançant ainsi le débat sur les difficiles arbitrages entre intérêts des consommateurs et des producteurs.

* SODEXO a publié mardi un chiffre d'affaires en hausse de 10,5% sur les neuf premiers mois de 2011-2012, dopé notamment par ses récentes acquisitions, mais a indiqué que la croissance interne de ses ventes avait ralenti au 3e trimestre en raison de son activité en Europe.

* Une nouvelle ouverture du capital d'AREVA n'est pas nécessaire dans la mesure ou le plan stratégique du spécialiste public du nucléaire doit lui permettre de financer ses investissements, a déclaré son président Luc Oursel à France 24.

* DASSAULT AVIATION est confiant dans sa capacité à livrer comme prévu 65 jets environ cette année malgré le ralentissement économique aux Etats-Unis et en Asie et la crise qui se poursuit en Europe, a déclaré lundi Jean Rosanvallon, PDG de la division d'avions d'affaires du groupe, lors d'une interview à Reuters au salon aéronautique de Farnborough.

Raoul Sachs, édité par Benjamin Mallet

 
<p>EDF et GDF Suez, &agrave; suivre mardi &agrave; la Bourse de Paris. Le gouvernement a d&eacute;cid&eacute; de limiter les hausses de tarifs de l'&eacute;nergie et du train du 1er ao&ucirc;t &agrave; l'inflation, soit 2%. /Photo d'archives/REUTERS/Vincent Kessler</p>