Boeing devrait prendre sa revanche sur Airbus à Farnborough

dimanche 8 juillet 2012 10h28
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Boeing devrait prendre sa revanche sur Airbus au salon aéronautique de Farnborough la semaine prochaine, grâce à la version remotorisée de son monocouloir vedette, le B737MAX, un an après le raz-de-marée de commandes engrangé par l'avionneur européen au salon du Bourget.

Ce nouvel épisode de la bataille Airbus/Boeing intervient sur fond de craintes persistantes sur les financements d'avions et de montée en puissance progressive de constructeurs issus des pays émergents qui cherchent eux aussi à se faire une place.

Le salon de Farnborough - qui alterne avec celui du Bourget - ouvrira ses portes lundi prochain près de Londres, une semaine après l'annonce par Airbus de l'implantation d'une chaîne d'assemblage pour son propre monocouloir amélioré, l'A320neo, aux Etats-Unis.

Cette incursion sur les terres de Boeing lui permettra à terme de poursuivre la hausse de ses cadences de production au moment où subsistent des interrogations sur la capacité des sous-traitants à suivre le rythme.

Boeing a de son côté nommé la semaine dernière Ray Conner à la tête de sa branche d'aviation civile.

Airbus avait largement mené le bal au Bourget en 2011, avec 598 commandes fermes contre seulement 47 pour Boeing, alors que le partage avait été plus équilibré à Farnborough en 2010 - 130 commandes fermes pour Airbus et 103 pour Boeing.

"Je ne m'attends pas à un Farnborough aussi exceptionnel que le Bourget de 2011 qui correspondait sans doute à un point haut", estime Guillaume Rochard, consultant chez PriceWaterhouseCooper, citant la présence de nouveaux modèles d'avions et le prix du pétrole alors plus élevé.

Boeing, qui a engrangé 451 commandes fermes pour le 737MAX depuis son lancement en août 2011, s'est fixé comme objectif d'atteindre le millier d'ici la fin de cette année. Airbus, lui, s'est déjà assuré plus de 1.400 commandes fermes pour l'A320neo.   Suite...

 
<p>Boeing devrait prendre sa revanche sur Airbus au salon a&eacute;ronautique de Farnborough la semaine prochaine, gr&acirc;ce &agrave; la version remotoris&eacute;e de son monocouloir vedette, le B737MAX, un an apr&egrave;s le raz-de-mar&eacute;e de commandes engrang&eacute; par l'avionneur europ&eacute;en au salon du Bourget. /Photo d'archives/REUTERS/Phil Noble</p>